News

Communes & ministères

Ce sera Ärenzdall !

Par admin le 25/09/2010


Appartenant au district de Diekirch, Ermsdorf – Iermsderf en luxembourgeois - est idéalement située à 5 km de chaque ville de la Nordstadt...

Appartenant au district de Diekirch, Ermsdorf – Iermsderf en luxembourgeois – est idéalement située à 5 km de chaque ville de la Nordstadt tout comme à proximité de Larochette au beau milieu de l’idyllique «Petite Suisse Luxembourgeoise» tant chérie par les sportifs et les amoureux de la nature. L’actualité marquante de la commune voire de la région Müllerthal concerne le projet de fusion avec la commune voisine de Medernach.

Petite en termes d’habitants avec ses 1000 et quelques âmes, elle s’étend en revanche sur une superficie intéressante de plus de 2400 hectares, ce qui n’est pas sans ravir les promoteurs qui voient en elle une cible intéressante de par sa position géographique en plein cœur de la «Petite Suisse» et, surtout, à proximité de la Nordstadt (Ettelbrück, Diekirch, Erpeldange, Bettendorf et Schieren) qui pourrait à terme devenir le troisième pôle d’activités économiques après Luxembourg-Ville et Esch/Belval, manifestant fortement le désir de se réunir en communauté urbaine.

Pour le moment, nous n’en sommes pas là mais au stade de la fusion entre Ermsdorf et ses localités de Erpeldorf, Stegen, Folkendange et une partie de Keiwelbach avec la commune de Medernach et sa section communale de Savelborn. Le nom de la future commune dont la fusion est prévue pour début 2012 est d’ores et déjà choisi : Ärenzdall. Mais la fusion ne fait que confirmer officiellement l’étroite coopération aux niveaux politique et social des deux communes au quotidien depuis des années, comme nous le rappelle André Kirschten, bourgmestre de Ermsdorf.

Le fondement de cette coopération exemplaire trouve son origine dans la politique scolaire et éducative mise en place dès 1992, année qui a vu la naissance d’un syndicat scolaire intercommunal pour la construction et l’administration de l’école centrale fréquentée par les élèves des deux communes. Bon nombre d’associations ont déjà partiellement fusionné et même inséré le nom des deux communes dans leur appellation officielle, à commencer par la chorale et la fanfare mais aussi l’Amicale «Fraen a Mammen Iermsderf-Medernach», par exemple.

Sur le plan politique, les communes d’Ermsdorf et de Medernach s’engagent dans de nombreux syndicats d’initiatives régionales, à l’instar du Sidec dont la mission réside dans la gestion des déchets.

Lorsqu’on pose au bourgmestre la question sur le pourquoi de la fusion, c’est bien le point de la communauté de destins entre les deux communes qui existe depuis si longtemps qui lui revient d’emblée à l’esprit, comme en témoigne le résultat du référendum auquel 84% des résidents ont voté pour la fusion. «C’est une suite logique à un processus entamé voilà plusieurs décennies», souligne le bourgmestre avant d’ajouter que «l’aide financière de l’Etat a toutefois été l’élément décisif ; elle nous permettra de réaliser bon nombre de projets en commun que nous n’aurions pas pu réaliser autrement».

La fusion implique l’agrandissement de l’école à Medernach qui fera office d’école centrale et d’une maison-relais dans l’enceinte de l’école. Incontournable, la création d’une nouvelle maison communale, également à Medernach.

Par admin le 25/09/2010