News

Immobilier & bâtiment

Donner des fonctions plus nobles aux bâtiments

Par admin le 25/09/2010


Le secteur de la construction dispose avec l’IFSB d’une structure de formation qui lui est propre, mais son évolution ne repose pas seulement sur des actions de formation.

Le secteur de la construction dispose avec l’IFSB d’une structure de formation qui lui est propre, mais son évolution ne repose pas seulement sur des actions de formation. Elle s’accompagne, entre autres leviers, d’innovation technologique. C’est la vocation du futur GIE Neobuild, dont la plateforme Decid sera l’emblème. Rencontre avec Bruno Renders, directeur de l’IFSB et initiateur de Neobuild.

Des idées qui germent sur le terrain

Un des objectifs que poursuit Bruno Renders est de dynamiser l’innovation technologique dans le secteur de la construction, en particulier au sein des PME qui représentent près de 85% des entreprises européennes. Son leitmotiv? “Ce n’est pas parce qu’on fait partie d’une petite entreprise qu’on a de petites idées”.

Le problème est que, entre la naissance d’une idée géniale et sa transposition sur le marché, le chemin à parcourir est extrêmement long. C’est là qu’intervient Neobuild.

Une approche sectorielle

Partant du constat que tout ce qui sort du business quotidien n’est, par manque de temps, pas facile à gérer pour le patron d’une PME, il fallait trouver une solution pour faire remonter les financements publics vers ces entreprises et leur permettre ainsi de développer des techniques et des produits innovants, ce qui profitera à l’ensemble du secteur.

C’est chose faite avec la création de la structure Neobuild qui propose “dans le domaine de l’innovation, comme dans celui de la formation, une vision sectorielle”, dixit le directeur ; une approche qui prend donc en compte les spécificités d’un secteur plutôt traditionnel et composé en majeure partie d’hommes de terrain.

Valoriser l’innovation

Neobuild, qui devrait a priori prendre la forme d’un groupement d’intérêt économique, s’est donné une double mission. La première est de devenir le pôle d’innovation technologique de la construction durable du Luxembourg, voire de la Grande-Région, et ce en diffusant l’information dans le secteur. La seconde est opérationnelle. Il s’agit d’accompagner l’entreprise dans son processus d’innovation et de faciliter ses démarches. “Le métier d’un entrepreneur est de faire évoluer la technique de son produit et non de s’occuper de la périphérie administrative et financière, c’est pourquoi nous avons mis au point une palette de services qui ont pour but de coacher le porteur d’une idée innovante pour la mener jusqu’à son terme”, explique Bruno Renders.

Démontrer ce qui est réalisable

Parmi les 24 projets de Neobuild, Decid –pour Développement d’un Ensemble Constructif Innovant et Durable- incarnera de manière tangible les principes d’innovation. “Pour promouvoir Neobuild, il faut des projets fédérateurs. Decid en est un. Il draine vers le haut toutes les énergies et est synonyme de synergies avec des partenaires comme les centres de recherche publics”, souligne Bruno Renders. L’idée est développer une plateforme de construction qui préfigure le bâtiment de 2020. Rappelons à ce sujet que la réglementation impose que tout bâtiment construit à partir de 2019 réponde aux standards énergie zéro, voire énergie +. Il s’agit donc de montrer aux professionnels du secteur ce qu’il est techniquement possible de réaliser aujourd’hui sans nécessairement passer par des révolutions technologiques et en maîtrisant les coûts. L’ouvrage servira de support pédagogique pour les stagiaires de l’IFSB. Il permettra de tester certains produits avec une mise en œuvre en grandeur réelle.

Les 600 m2 de ce ‘laboratoire’ seront divisés en deux parties: l’une orientée vers la fonction résidentielle, l’autre vers un usage professionnel (tertiaire). Ces parties seront inversées au bout de quelques années dans un but expérimental.

Pour que le projet Decid soit porté par le secteur, Neobuild fera appel pour sa réalisation au mécénat technique, c’est-à-dire que les entreprises seront sollicitées pour la mise à disposition de moyens techniques et de personnel pour un laps de temps court.

Puisqu’il s’agit de tests et d’expériences, des partenariats sont prévus avec des centres de recherche, comme l’indique Bruno Renders: “Nous disposons du terrain, du concept et d’une certaine crédibilité sectorielle, mais nous devons nous associer avec des acteurs qui ont des compétences en matière de métrologie”.

Donner aux bâtiments de nouvelles fonctions

L’objectif de Decid est dépasser un bâtiment la fonction actuelle d’un bâtiment qui est d’accueillir confortablement ses occupants, pour acquérir une vocation plus noble de protection active de la planète en filtrant l’air qui en ressort, en purifiant l’eau qu’il rejette ou en produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme, par exemple.

Decid est la pierre angulaire, à l’échelle du bâtiment, d’une réflexion plus large sur l’évolution des quartiers vers un aménagement plus durable, dont le quartier Schmelz à Dudelange fait partie…

Par admin le 25/09/2010