News

Recherche & formation

L’usine-école

Par admin le 25/09/2010


Au programme au Centre National de la Formation Continue d’Esch-sur-Alzette, des formations exclusives, à portée internationales...

Au programme au Centre National de la Formation Continue d’Esch-sur-Alzette, des formations exclusives, à portée internationales, dispensées dans une véritable usine-école, qui confèrent de la valeur ajoutée aux personnes qui les suivent comme aux entreprises qui les emploient. Interview de François Ortolani, chargé de direction.

Des cours et des moyens performants

Doublement basé à Esch-sur-Alzette, sur la zone industrielle Sommet et sur le site d’Esch-Belval, le CNFPC est opérationnel depuis 1999. Son objectif: donner les moyens aux jeunes et aux adultes de se (re)lancer dans la vie professionnelle ou de se perfectionner tout au long de leur carrière.

Il propose des cours dans le cadre de la formation professionnelle continue, mais aussi dans le cadre de la reconversion professionnelle, ainsi que des cours d’initiation et d’orientation professionnelles pour les jeunes et des cours du soir pour le grand public. Le tout sous la houlette du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.

Pour cela, il dispose, au sein d’une véritable usine-école, de salles de classe traditionnelles, pour la partie théorique, et d’ateliers, de laboratoires et de salles informatiques à la pointe de la technologie, pour la partie pratique.

Le CNFPC est une structure flexible qui s’adapte constamment aux nouvelles donnes du marché de l’emploi et aux exigences des entreprises.

Une vocation sociale

Comme son nom l’indique, le CNFPC d’Esch-sur-Alzette est spécialisé dans le domaine de la formation professionnelle, qui représente avec la reconversion professionnelle qui lui est très étroitement liée, près de 80% des activités de l’organisme. Les 20% restants se répartissent entre la formation initiale pour les adultes, qui est en augmentation constante parce que les entreprises offrent de plus en plus de postes d’apprentissage, et la mission sociale incombant au CNFPC à l’égard des jeunes, qui a pour vocation de les aider à s’insérer dans la vie professionnelle.

Des formations uniques au Luxembourg

En matière de formation professionnelle continue, le CNFPC d’Esch-sur-Alzette possède des agréments pour dispenser des formations exclusives au Luxembourg. Elles s’articulent autour de deux thèmes principaux. Le premier est le soudage. “Nous sommes le seul et unique organisme de formation au Luxembourg à être doté d’un atelier pour former les soudeurs dans les règles de l’art, pour les qualifier et, surtout, pour les certifier. Nous bénéficions d’un double agrément: national et européen. Le certificat que nous émettons dépasse donc les frontières, non seulement du Grand-Duché mais aussi les frontières de l’Europe, puisqu’il est reconnu jusqu’en Corée”, souligne François Ortolani. Le second agrément dont dispose le CNFPC d’Esch-sur-Alzette porte sur une formation technique électronique très poussée qui s’appelle KMX-EIB (European Installation Base). “Les grandes entreprises du secteur de l’installation électrique sont très intéressées à employer des personnes formées dans ce domaine, parce que cela fait parfois partie d’un cahier des charges dans les soumissions publiques et cela leur donne le droit d’utiliser le logo dans leur communication”, commente le directeur. “Ces formations agréées, qui se soldent par la remise d’un certificat international, sont toujours très demandées parce qu’elles représentent de la valeur ajoutée pour la personne qui peut remplir son portefeuille de compétences”, ajoute-t-il.

Un large éventail de formations

Outre ces formations uniques, le CNFPC d’Esch-sur-Alzette propose une large palette de cours techniques dans le cadre de la formation professionnelle continue comme, par exemple, le dessin assisté par ordinateur (DAO) ou la production assistée par ordinateur (PAO) pour l’usinage métallique à commande numérique.

Le CNFPC est le partenaire privilégié de l’Association des Compagnies d’Assurance pour toutes les formations concernant la conduite de chariots élévateurs, de ponts roulants, de nacelles électriques et de transgerbeurs électriques. Domaines dans lesquels la demande du terrain est très forte.

Le CNFPC travaille en collaboration très étroite avec différentes institutions comme la Chambre des Métiers, la Chambre de Commerce et l’Administration de l’emploi. Parmi les autres partenaires notables, on peut également citer le centre de formation GRETA Lorraine qui a envoyé des stagiaires au CNFPC pour suivre d’une part, des cours de luxembourgeois et, d’autre part, des cours techniques qui se terminent par l’obtention d’un diplôme de niveau supérieur (Bac +).

Autres formations diplômantes, l’apprentissage des adultes en formations qualificatives qui débouchent sur l’obtention d’un CATP (Certificat d’Apprentissage Technique et Professionnel) après trois années scolaires conventionnelles.

Par admin le 25/09/2010