News

Développement durable

Le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables

Par admin le 25/09/2010


Le 27 juillet 2010, le ministre de l'Économie et du Commerce extérieur, Jeannot Krecké, a présenté le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables...

Le 27 juillet 2010, le ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, Jeannot Krecké, a présenté le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables, ainsi que les nouvelles réglementations sur l’étiquetage de l’électricité de même que la performance énergétique des bâtiments fonctionnels.

Plan d’action national en matière d’énergies renouvelables

Le ministre a rappelé que le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables a été approuvé par le conseil de gouvernement dans sa séance du 23 juillet 2010 et a précisé que ce plan s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la directive 2009/28/CE du 23 avril 2009 relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables.
Cette directive prévoit pour le Luxembourg un objectif global de 11% d’énergie renouvelable de sa consommation finale d’énergie en 2020 ainsi qu’un objectif de 10% de carburants renouvelables dans sa consommation finale d’énergie dans le secteur des transports en 2020.
Le plan d’action national reprend les mesures qui doivent être prises pour atteindre les objectifs nationaux globaux et prévoit le développement des énergies renouvelables sur le territoire national, le mélange de biocarburants dans les carburants mis à la consommation au niveau national et le développement de la mobilité électrique ainsi que le recours à des mécanismes de coopération tels que prévus par la directive pour la réalisation des objectifs nationaux.
En outre, le ministre a présenté les détails du coût estimatif permettant la réalisation des objectifs nationaux en matière d’énergies renouvelables.

La nouvelle réglementation en matière d’étiquetage de l’électricité

Le ministre a présenté le nouveau règlement grand-ducal portant sur l’étiquetage de l’électricité qui est entré en vigueur le 4 juillet 2010.
Le règlement prévoit l’introduction d’une étiquette, comprenant des informations sur la composition et sur l’impact environnemental de l’électricité se rapportant à l’année révolue, étiquette qui doit être envoyée par les fournisseurs actifs sur le territoire national avec une facture d’électricité aux clients finals au moins une fois par an. Le format et l’aspect visuel de l’étiquette sont définis par le ministre et les fournisseurs d’électricité disposent d’un délai de 3 mois à partir de l’entrée en vigueur du règlement grand-ducal pour s’y conformer.
Le ministre a expliqué que le système d’étiquetage vise l’augmentation de la transparence sur le marché de l’électricité national.

La nouvelle réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments

Le ministre a exposé la nouvelle réglemenation en matière de performance énergétique des bâtiments dont la mise en vigueur est prévue pour fin 2010.
Ce règlement grand-ducal est complémentaire à celui sur la performance énergétique des bâtiments d’habitation. Il fixera des exigences en matière de performance énergétique et introduira la certification de la performance énergétique des bâtiments neufs et existants. Il permettra une amélioration substantielle de la performance énergétique des bâtiments par un niveau d’exigences adapté aux technologies disponibles dans le secteur de la bâtisse et des installations techniques.

Communiqué par le Service Information Presse (SIP)

Par admin le 25/09/2010