Économie & finance

« Responsible Investing Conference »

Par editeur_EELG le 10/05/2012 - 2:36


L’ALFI dresse l’état des lieux de l’investissement responsable en Europe lors de sa première « Responsible Investing Conference »

L’ALFI dresse l’état des lieux de l’investissement responsable en Europe lors de sa première « Responsible Investing Conference »

L’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement (ALFI), en partenariat avec LuxFLAG, a organisé sa première conférence sur l’investissement responsable, en présence de leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse de Luxembourg. Première conférence à Luxembourg traitant de l’ensemble des enjeux de l’investissement responsable, la « Responsible Investing Conference » est issue de la fusion des deux conférences existantes de l’ALFI dédiées à la microfinance et à l’investissement socialement responsable. Plus de 200 délégués de 14 pays y ont participé. Le Président de l’ALFI, Marc Saluzzi, a expliqué que l’objectif de l’ALFI en organisant cette conférence était « d’accroître l’attention et la dynamique du marché autour du concept d’investissement responsable ».

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse a prononcé le discours introductif de l’événement, en assurant le public de son soutien personnel au développement de l’investissement responsable au Luxembourg et dans le monde : « Aujourd’hui, le secteur luxembourgeois des fonds d’investissement occupe, grâce à de nombreux véhicules de microfinance, une place de leader au niveau mondial dans ce domaine. A l’avenir, nous espérons prendre une position de leader dans l’entrepreneuriat social, l’investissement éthique et l’énergie verte (…). Il est de notre devoir commun de jouer un rôle essentiel dans le développement et la promotion de ces nouveaux concepts sociaux et d’établir des standards et des règles de très grande qualité ».

De nombreux intervenants prestigieux ont participé à la conférence pour souligner les opportunités qu’offre l’investissement responsable.

Durant la conférence, une étude KPMG commanditée par l’ALFI a permis de dresser l’état des lieux du secteur aujourd’hui.

 

L’Europe compte 1 236 fonds d’investissement responsable – 28% sont domiciliés au Luxembourg

L’enquête « The European Responsible Investing Fund Survey », publiée aujourd’hui par l’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement (ALFI), a identifié 1 236 fonds d’investissement responsable (IR) en Europe, totalisant 129,49 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Ce montant est significatif quand on le compare, par exemple, avec les 5,5 milliards d’euros investis au niveau mondial dans les véhicules dédiés à la microfinance. L’investissement responsable en Europe représente près d’1,6% du marché européen des fonds d’investissement en termes d’actifs et 2,3% en nombre de fonds.

L’enquête, confiée par l’ALFI à KPMG1, montre que :

  • Les fonds multi-secteurs « ESG » (Environnemental, Social et Gouvernance) constituent la première catégorie, avec un total de 704 fonds, soit plus de la moitié du nombre total de fonds RI identifiés. Ces fonds investissent dans des secteurs multiples mais sélectionnent leurs placements en utilisant des filtres ou écrans. Leurs critères de sélection peuvent être négatifs (exemple : exclusion des sociétés qui font appel au travail des enfants) ou positifs (exemple : investissement réservé aux entreprises qui mettent en oeuvre une politique d’ESG).
  • L’environnement est le thème d’investissement préféré des gérants d’actifs. Quatre sous-catégories – « changement climatique/énergies renouvelables » ; « environnement/écologie » ; « carbone » ; « eau » – représentent 30,49 milliards d’euros d’actifs sous gestion.
  • Avec une part de marché de 28% des fonds IR, le Luxembourg est le premier centre de domiciliation en termes de nombre de fonds. La France et le Luxembourg ont ensemble une part de marché de 45%. Le Luxembourg est le second domicile en termes d’actifs sous gestion.
  • Les fonds à impact social – dédiés à un ou plusieurs domaines – commencent à émerger, mais le concept reste flou et redondant avec d’autres thèmes ;
  • La frontière entre fonds microfinance et fonds à impact social reste mal définie et suscite des débats. Le manque de données fiables et précises constitue toujours un frein à l’évaluation de la taille réelle et du potentiel de ce nouveau marché ;
  • Les 42 fonds islamiques recensés représentent 0,94 milliards d’euros.

 

Pour développer le mouvement vers l’investissement responsable, l’ALFI appelle le secteur européen à un effort plus soutenu et à une clarification des définitions

Marc Saluzzi, Président de l’ALFI, a déclaré : « Loin d’être un effet de mode, l’investissement responsable constitue à notre sens le début d’un mouvement tectonique qui modifiera en profondeur le paysage sectoriel en introduisant de nouvelles normes de référence. L’étude commanditée par l’ALFI confirme notre intuition, la majorité des professionnels de l’investissement responsable prévoyant la mise sur le marché de nouveaux fonds. »

Pour Thomas Seale, Président du Comité technique de l’ALFI sur l’investissement responsable2 : « Cette enquête montre que, pour développer l’investissement responsable, il est primordial de clarifier les définitions et de mieux comprendre la taille du marché. Aujourd’hui, l’investissement responsable est un mouvement qui prend des formes très diverses. »

M. Seale ajoute : « Trois priorités se dégagent à la lecture de cette enquête. Premièrement, il est essentiel de disposer de définitions harmonisées au sein du secteur. Les associations professionnelles à travers l’Europe devraient encourager leurs membres à adopter davantage de clarté et de transparence afin de permettre une meilleure collecte des chiffres. Deuxièmement, les gérants d’actifs devraient améliorer leur communication sur leurs stratégies d’investissement responsable, sur les produits qu’ils proposent, ainsi que sur les améliorations environnementales et sociales qui en résultent. Enfin, nous devons informer la communauté des épargnants de façon plus cohérente sur la diversité des produits dédiés à l’investissement responsable. »
Pour Nathalie Dogniez, associée en charge du secteur « Investment Management », KPMG Luxembourg : « Il nous a fallu surmonter de nombreux défis pour définir les produits d’investissement responsable. Investissement social, durable ou responsable, microfinance ou impact social… autant de terminologies qui souvent se superposent et créent de la confusion. Nous espérons que cette enquête facilitera les prochains efforts de quantification et d’identification des tendances qui portent le développement du secteur des fonds d’investissement responsable ».
L’enquête est disponible sur le site de l’ALFI : www.alfi.lu

____________________________________________________________

1 L’enquête conduite par KPMG analyse le marché européen des fonds d’investissement responsable au 31 décembre 2010, en termes de taille du marché, catégories d’investissement et domiciliation des fonds. Le périmètre d’analyse inclut les fonds domiciliés en Europe, aux Iles Caïman et aux Bermudes.

2 Le Comité technique de l’ALFI sur l’investissement responsable regroupe des administrateurs de fonds, responsables de l’investissement, consultants et prestataires de services, experts en micro-finance, investissement à impact social, finance islamique, finance carbone et autres thèmes spécifiques, avec l’ambition commune de favoriser le développement du secteur de l’investissement responsable. 

____________________________________________________________

 Communiqué de presse – Luxembourg, le 10 mai 2012

  • Facebook
  • Twitter

Par editeur_EELG le 10/05/2012 - 2:36