Économie & finance

La Banque Internationale à Luxembourg : des racines luxembourgeoises, depuis 155 ans

Par editeur_EELG le 15/05/2012 - 9:45


Ces dernières semaines ont été riches en évènements pour la doyenne des banques luxembourgeoises...

Ces dernières semaines ont été riches en évènements pour la doyenne des banques luxembourgeoises: changement de dénomination sociale, présentation d’un logo flambant neuf et de la nouvelle stratégie commerciale, signature du contrat de cession et publication des résultats financiers. Objectif: permettre à la BIL de renouer avec ses racines et regagner la confiance de ses clients.

Crédit photo : BIL

 

La couleur du renouveau

Le nouveau logo, symbole de la continuité dans la modernité, reflète l'expérience que s'est forgée la Banque Internationale à Luxembourg (BIL) dans son métier de banquier depuis plus de 155 ans.
Depuis le 22 mars dernier, la banque a repris sa dénomination historique, datant de 1856. Le nom de la BIL étant synonyme de pérennité, de savoir-faire et de tradition sur la place financière.

Au Luxembourg, grâce à son réseau de 40 agences, la BIL est l’un des principaux acteurs dans le domaine de la banque de détail avec une cinquantaine de collaborateurs dédiés au service des clients PME et grandes entreprises.

Parallèlement, elle dispose d’un service international de banque privée avec, au total, plus de 300 collaborateurs actifs dans le Wealth Management. Son activité sur les marchés financiers s’appuie, quant à elle, sur un effectif d’environ 80 personnes déployées sur trois salles de marchés basées à Luxembourg, à Zurich et à Singapour.

 

Centre décisionnel luxembourgeois

Deuxième élément fort symbolisant le renouveau de la BIL: le retour du centre de décision à la route d’Esch et une stratégie qui s’appuie sur quatre métiers, à savoir la banque de détail, la banque privée, la banque des entreprises et les marchés financiers.

Avec plus de 2.100 collaborateurs, la banque reste également présente dans les principaux centres financiers: au Luxembourg (depuis 1856), en Suisse (depuis 1984), à Singapour (depuis 1982), au Danemark (depuis 2000) et au Moyen Orient (depuis 2005).

En 2011, les résultats financiers de la BIL ont été marqués par des éléments non récurrents significatifs relatifs à la sortie de la BIL du groupe Dexia. Hors éléments exceptionnels, la banque affiche un résultat opérationnel satisfaisant s’élevant à 151 millions d’euros avant impôts.

 

Nouvelles bases solides

Grâce aux deux nouveaux actionnaires solides, Precision Capital et le Grand-Duché de Luxembourg, la signature du contrat de cession le 5 avril offre de nouvelles perspectives à la Banque, tant sur le plan financier qu’en termes d’opportunités de marchés.

Suite à l’accord trouvé entre les parties prenantes, la BIL disposera à la clôture de la transaction de fonds propres lui permettant d’afficher un ratio de Common Equity Tier 1 de 9 % sous Bâle III et de 12 % sous Bâle II.

Sur l’actualité de la banque, François Pauly, administrateur délégué de la BIL, s’est exprimé début avril: «Je me réjouis de la signature du contrat de cession et je suis confiant quant au futur de la BIL qui pourra assurer son avenir sur des bases saines et solides et continuer à développer ses métiers phares au service de sa clientèle».     Tom Anen, BIL

Par editeur_EELG le 15/05/2012 - 9:45