News

Économie & finance

EY Luxembourg soutient le lancement, par le Ministère de l’Economie – DG PME et Entrepreneuriat, du Business Check

Par LG le 20/07/2015


Le Business Check est un facilitateur de performance, accessible à toute entreprise établie au Luxembourg

Fort de son ancrage local et d’une expérience internationale de plus de 90 ans dans le secteur des PME et entreprises familiales, étayée à l’appui par des initiatives reconnues telles que «l’Entrepreneur de l’Année» ou la création du «EY Global Family Business Center of Excellence», le cabinet EY Luxembourg supporte le lancement, par le Ministère de l’Economie – DG PME et Entrepreneuriat, d’un instrument visant le soutien au développement économique et financier et l’amélioration de l’environnement réglementaire des PME et entreprises familiales siégeant au Luxembourg: le Business Check.

Ce nouvel instrument s’inscrit dans le plan d’Action du Ministère de l’Economie – DG PME et entrepreneuriat, qui a choisi EY Luxembourg pour l’accompagner dans l’élaboration du quatrième plan d’action en faveur des PME. Le principal objectif du Business Check est de mettre à disposition des PME, un outil visant la pérennité économique de ce secteur clé pour le Grand-Duché.

«Nous sommes très fiers d’accompagner les entreprises familiales commerciales établies au Luxembourg dans la recherche de leur pérennité. D’ailleurs, notre spécialisation par métier est spécifiquement adaptée aux besoins des PME et des entreprises familiales, nous permettant de répondre aux défis, aux demandes et aux exigences des entrepreneurs luxembourgeois, et de parler la langue du “Mëttelstand”», commente Alain Kinsch, Managing Partner d’EY Luxembourg.

Ce nouvel instrument s’articule, d’après l’analyse EY, autour de deux axes principaux:

L’utilisation d’un «test de maturité» visant à dépister – sur base d’une autoévaluation – les points d’améliorations possibles pour une PME. Ce dispositif est accompagné d’un catalogue de 24 solutions visant à pérenniser les activités des PME (chantiers de transformation à long-terme), à améliorer la profitabilité de ses opérations (chantiers à moyen-terme), sans pour autant négliger leurs problématiques plus immédiates liées à l’amélioration de leur liquidité.

La possibilité d’un accompagnement personnel destiné aux dirigeants de PME, qui sera proposée après la réalisation du «test de maturité», afin d’identifier les solutions les plus appropriées pour remédier aux points d’améliorations identifiés. Ces solutions, déterminées en fonction des résultats obtenus lors de l’autoévaluation et des ambitions de développement du dirigeant, s’orientera vers un «conseil sur mesure» axé sur l’optimisation de quatre piliers primordiaux de l’entreprise : sa stratégie, son organisation, sa gestion des clients et sa performance financière.

Business Check

Le programme Business Check est un instrument destiné aux PME dans le but de les aider à établir une autoréflexion et à identifier leurs points forts et leurs faiblesses selon les quatre piliers cités précédemment, ainsi que les potentiels d’améliorations correspondants.

Pierre Mangers, associé, leader du Secteur Public et responsable de l’offre de services Advisory aux PME et aux entreprises familiales auprès d’EY Luxembourg explique: «Toute entreprise luxembourgeoise, PME ou non, dispose désormais d’un accès libre à cet outil d’autoévaluation et de propositions d’améliorations visant les trois niveaux suivants: liquidité, profitabilité et pérennité. L’outil se compose d’un questionnaire qualitatif, pour lequel il convient de vous évaluer sur une échelle allant de 1 à 5, et d’une requête quantitative basée sur la saisie simplifiée des derniers comptes de résultats et bilans. Le temps à consacrer pour la réalisation de cet exercice est estimé entre 2 et 3 heures sous réserve d’avoir un accès direct aux données, structurées selon les besoins de l’outil. Bien sûr le gestionnaire de l’outil, en l’occurrence le Ministère de l’Economie, assure la protection des données par la mise en œuvre de mesures techniques et organisationnelles en conformité avec le cadre légal en vigueu ».

Accompagnement individuel

Le Business Check est un facilitateur de performance, accessible à toute entreprise établie au Luxembourg.

Cet instrument s’inscrit dans les dispositions relatives au conseil externe de l’article 2 de la loi du 30 juin 2004 portant sur la création d’un cadre général des régimes d’aides en faveur du secteur des classes moyennes. Cet article prévoit que: «Les petites et moyennes entreprises peuvent bénéficier d’une aide pour les services fournis par des conseillers extérieurs. L’intensité brute de l’aide accordée au titre des coûts de services extérieurs éligibles ne pourra excéder 50 pour cent, sans pour autant dépasser le montant de 100.000 euros».

Toute PME correspondant aux critères d’éligibilité de la loi cadre des PME aura la possibilité, à la suite de son évaluation, de profiter d’une aide de l’Etat pour supporter ses démarches en vue d’améliorer les faiblesses identifiées  (demande à effectuer auprès du Ministère de l’Economie – DG PME et entrepreneuriat). Toute autre entreprise luxembourgeoise (non PME selon les critères de la loi cadre des PME) utilisant l’outil pourra mettre en place les propositions d’améliorations via ses propres ressources ou en sollicitant des consultants externes financés par ses propres moyens.

«Nous invitons d’ores et déjà toutes les entreprises familiales commerciales au Luxembourg à utiliser l’outil Business Check, dont l’analyse leur permettra de situer la maturité de leur entreprise et d’adapter leur business model. En tant que partenaire des PME, nous sommes convaincus de l’importance et de l’impact que cet outil peut avoir sur l’essor du tissu économique au Luxembourg», conclut Yves Even, associé, responsable du département Entrepreneur de l’Année (EoY) – Entrepreneuriat/PME et entreprises familiales chez EY Luxembourg.

Plus d’informations sur le Business Check sur le site internet suivant : www.businesscheck.lu.

Communiqué par EY Luxembourg

Photo Secteur Financier © EU2005 MARCEL SCHMITZ

Be Sociable, Share!

Par LG le 20/07/2015