News

Immobilier & bâtiment

Un tremplin dans la construction

Par LG le 25/10/2016


Nous misons sur notre connaissance du marché luxembourgeois

En moins de dix ans, Presto Intérim a su se hisser dans le top des entreprises de travail temporaire du Luxembourg. Sa recette: l’accent sur l’aspect relationnel, la compréhension des métiers et une grande expertise du milieu ciblé, celui de la construction. Interview de Daniel Grioche, directeur et gérant. 

 

Racontez-nous comment est né Presto Intérim…
Il y a 25 ans, j’ai démarré ma carrière dans l’intérim. J’ai touché un peu à tout, en étant tour à tour recruteur, commercial, chef d’agence puis directeur d’agence. Après trois ans, l’envie de m’installer à mon propre compte a pointé le bout de son nez, et je me suis lancé comme indépendant. En 1995, j’ai monté ma première société d’intérim, revendue ensuite en 2003.
En 2008, j’ai recommencé. J’ai fondé cette agence: Presto Intérim. Dès l’origine, nous nous sommes centrés sur le secteur du bâtiment. C’est un segment qui nous a réussi: nos clients sont des entreprises fidèles qui sont nos partenaires depuis nos débuts. Au fil des années, nous avons pris de l’ampleur pour acquérir aujourd’hui un potentiel de 420 salariés placés en entreprise en période de pointe; pour une moyenne de 35 entreprises qui les accueillent par mois.

De quels secteurs d’activités sont les sociétés qui vous sollicitent?
La majorité de nos clients sont des sociétés de construction, de gros-œuvre et de second-œuvre. Le secteur des techniques spéciales – c’est-à-dire tout ce qui relève du chauffage, du sanitaire et de l’électricité – est également très demandeur. En outre, nous collaborons avec des entreprises industrielles dont les activités sont liées au bâtiment. Nous servons chacun, des petites PME aux plus grandes compagnies, avec le même professionnalisme.
Le domaine de la construction a d’énormes besoins en matière d’intérim et ce n’est pas prêt de s’arrêter. En effet, le milieu du bâtiment est dynamique. Le Luxembourg ne diminue pas en attractivité. Le pays s’adapte et se transforme pour accueillir les nouveaux venus et donner de meilleures infrastructures à ceux qui sont déjà là. De plus, l’intérim s’est grandement professionnalisé sur les dix dernières années. L’économie est devenue plus exigeante; le secteur s’est plié aux nouvelles normes et demandes, améliorant ainsi une réputation peu glorieuse passée. Aujourd’hui, le travail temporaire est respectable et respecté. Nous sommes fiers d’afficher un sérieux qui permet à nos clients de se reposer sur nous.

Quel type de profil recherchent les entreprises?
Maçon, coffreur, ferrailleur, ouvrier spécialisé, conducteur d’engins, grutier, chauffagiste, monteur sanitaire, électricien… Voilà les métiers les plus demandés. Nous établissons un suivi très précis de nos travailleurs intérimaires, afin d’apprécier leurs qualités et leurs défauts. Globalement, nous présentons de bons éléments aux entreprises et nous recevons des échos positifs pour l’immense majorité d’entre eux.

Quelles sont les qualités d’un bon recruteur?
L’élément le plus important est de bien connaitre le milieu dans lequel nous envoyons nos recrutés. D’une part, il nous faut comprendre le métier des ouvriers, leurs contraintes et leurs forces. D’autre part, nous devons également appréhender les besoins des entreprises, les habitudes des chefs de chantiers, leurs exigences. Notre recruteur provient des métiers du bâtiment ce qui l’aide beaucoup dans la sélection des profils, car il a lui-même travaillé sur les chantiers.
Notre tâche est de créer les meilleures combinaisons, les meilleurs “matchs” entre les hommes du bâtiment et les sociétés de construction. Notre atout pour cela est notre grande compréhension des spécificités du secteur.
En parallèle, la population des intérimaires que nous recrutons est très multiculturelle. Notre recruteur et nos assistants d’agence parlent couramment Portugais. Le Français est aussi nécessaire car très répandu dans la population des constructeurs. Notre bureau est situé à Esch-sur-Alzette, un point géographique stratégique vu que nous recrutons en majorité des cols bleus.

Comment évolue Presto Intérim dans ce milieu très concurrentiel?
Il est vrai que la compétions est rude: 47 enseignes et 70 agences forment ce marché au Luxembourg. Mais finalement, cela nous pousse à faire du bon travail. Cette saine compétition nous permet de nous recentrer sur l’essentiel. Ainsi nous nous concentrons sur des valeurs telles qu’un personnel de qualité, des prix attractifs, notre expertise du milieu de la construction… Et cela paie! Notre entreprise se porte bien et, à la force des compétences de notre équipe de six personnes, nous avons su nous hisser dans le top 10 des compagnies du milieu. Nous sommes devenus l’un des leaders du marché luxembourgeois.
Presto Intérim est une entreprise locale qui travaille aussi bien que les grosses entités qui dominent le marché. Nous sommes plus spécialisés que la plupart et nous ne souhaitons pas faire d’intérim généraliste. Nous couvrons tout le Luxembourg mais ne dépassons pas les frontières. En effet, nous misons sur notre connaissance du marché luxembourgeois. Notre force, en particulier face aux grands groupes internationaux, est d’avoir gardé notre indépendance. Ainsi nous avons mis l’accent sur le côté très humain de ce métier.

«Pour prendre un bon départ»: pourquoi ce slogan?
Dans la vie active, l’intérim est une sorte de passerelle vers un contrat. Cette formule permet à l’intérimaire d’entrer en contact avec différentes entreprises, de tisser des liens au sein de l’une d’entre elles, et pourquoi pas, à terme, de s’y faire engager. Pour ce travailleur, l’intérim est donc un tremplin vers l’emploi.

Par LG le 25/10/2016