News

Visite de travail de Jean Asselborn en Irlande

Par LG le 13/03/2017


Jean Asselborn a insisté sur l’importance des bonnes relations que l’Irlande entretient avec son voisin britannique

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de l’Irlande, Charles Flanagan, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a effectué une visite de travail en Irlande, le vendredi 10 mars 2017.

 

Le ministre Asselborn a tout d’abord rencontré son homologue irlandais, Charles Flanagan, pour discuter des excellentes relations bilatérales entre les deux pays, des éventuelles suites pour l’Irlande d’un retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, de la situation en Irlande du Nord, ainsi que de l’actualité européenne et internationale. Le ministre Asselborn s’est notamment félicité du fort engagement pro-européen des Irlandais. En vue des futures négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, Jean Asselborn a insisté sur l’importance des bonnes relations que l’Irlande entretient avec son voisin britannique.

Aux côtés de son homologue irlandais, le ministre Asselborn est intervenu au château de Dublin devant un public de plus de 200 étudiants, qui ont participé à une simulation d’une réunion du Conseil des ministres du commerce de l’UE. “La politique commerciale européenne ne vise pas uniquement le renforcement de l’économie et à la création d’emplois, mais elle se base également sur des valeurs, la protection des droits des consommateurs et des travailleurs ainsi que sur des normes environnementales et sociales élevées”, a rappelé Jean Asselborn à cette occasion.

Le ministre Asselborn a en outre rencontré une délégation d’hommes d’affaires irlandais pour discuter des conséquences qu’un retrait britannique de l’UE pourrait avoir sur l’économie irlandaise, britannique et européenne.

Par ailleurs, le ministre Asselborn s’est également déplacé à la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, afin de se rendre compte de la situation sur le terrain et de s’entretenir avec des acteurs économiques et politiques sur le terrain. Dans ce contexte, il a affirmé que “la frontière ouverte avec l’Irlande du Nord ne favorise pas seulement les échanges commerciaux, mais elle est aussi la meilleure expression du processus de paix entamé par l’accord du Vendredi Saint de 1998”.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

(de g. à dr.) Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes; Charles Flanagan, ministre des Affaires étrangères de l’Irlande

© MAE

Be Sociable, Share!

Par LG le 13/03/2017