News

Recherche & formation

La propriété intellectuelle des entrepreneurs

Par LG le 16/03/2017


Notre rôle est de coordonner des synergies, de fédérer les acteurs afin de favoriser les échanges et de stimuler l’intégration de la P.I. dans les réflexions

La dixième journée luxembourgeoise de la propriété intellectuelle se tiendra dans les locaux de la Chambre de Commerce le 26 avril, qui est aussi la date de la journée mondiale de la P.I. Serge Quazzotti, directeur de l’Institut de la Propriété Intellectuelle Luxembourg (IPIL), revient sur les enjeux de l’évènement.

 

Pouvez-vous nous rappeler quel est le rôle de l’IPIL?

Nous avons quatre missions principales. La première est la coordination et la mise en œuvre de la politique publique de P.I. à Luxembourg qui est un rôle très important.
Deuxièmement, nous sensibilisons et formons les différents acteurs. Nous leur expliquons ce qu’est la P.I., pourquoi elle est importante pour leurs activités, quels sont les premiers réflexes à développer et quelles sont les erreurs à éviter. Notre activité est donc en amont de celle des professionnels de la propriété intellectuelle. Le développement de synergies et la coopération avec les professionnels sont extrêmement importants et essentiels pour la réussite de nos missions.
Notre troisième mission est de mettre des services de support spécialisés à disposition des entreprises, afin d’intégrer la P.I. dans leur stratégie. Cela fait surtout appel à notre compétence à exploiter les bases de données brevets et registres de la propriété industrielle.
Enfin, nous pouvons, en cas de besoin, mener des études pour le gouvernement, les ministères ou les administrations publiques. Nous pouvons par exemple analyser les dépôts brevet réalisés par les acteurs luxembourgeois, afin de les comparer à d’autres pays ou régions et ainsi comprendre certaines spécificités luxembourgeoises.

 

Quel est le but de la journée luxembourgeoise de la P.I.?

C’est la journée de rencontre annuelle pour tous les professionnels de la propriété intellectuelle. C’est également l’occasion de rassembler les acteurs qui sont concernés de près ou de loin par la P.I. Ainsi, ingénieurs, chercheurs, juristes, chefs d’entreprises et institutions nationales et internationales auront l’occasion de se rencontrer et d’échanger autour d’un sujet précis. L’édition de l’année 2017 se tiendra sous le thème « propriété intellectuelle et entrepreneuriat ».

En collaboration avec les Chambres de Commerce et des Métiers, nous formons l’ambition de vulgariser les discours juridiques parfois complexes pour les acteurs de terrain. Je me réjouis de pouvoir compter cette année également sur la collaboration avec les incubateurs luxembourgeois.

 

Cette journée est donc aussi l’occasion de sensibiliser et d’informer…

Nous rencontrons en effet quotidiennement des entrepreneurs qui ignorent encore tout ou presque des problématiques liées à la P.I. Notre but est d’initier un réflexe qui est celui de la prise de conscience sur les valeurs intangibles qu’ils ont développées ou qu’ils possèdent et de la réflexion sur les mesures à leur disposition pour les sécuriser et les préserver, afin de pouvoir en tirer bénéfice. Nous fournissons en effet toutes les informations nécessaires sur les différents outils existants, ainsi que sur les acteurs et les services de support à leur disposition.

La journée de cette année sera dédiée au thème de l’entrepreneuriat. A la conférence seront débattus des sujets intéressants pour les entrepreneurs et les startups. Ce sera un moment privilégié pour rencontrer tous les acteurs de la P.I., pour être sensibilisé et informé sur le sujet.

 

Dites-nous en plus sur le déroulement de cette journée…

Elle débutera à 13h30 par l’inauguration de l’exposition où les participants pourront rencontrer des professionnels offrant des services spécialisés en P.I., ainsi que des institutions comme l’OEB (l’Office européen des brevets), l’OBPI (l’Office Benelux de la P.I.), l’EUIPO (l’Office de l’Union européenne) ou encore l’European IPR Helpdesk.

Et puisque le thème de cette année est la P.I. dans l’entrepreneuriat, nous avons également invité les incubateurs du pays.

La conférence débutera à 14h et sera animée par des experts nationaux et internationaux.

 

Quels peuvent-être les risques?
Cela fait une quinzaine d’années que la P.I. connaît une importance croissante. Les enjeux sont à la fois micro et macroéconomiques; les entreprises, les chercheurs et les artistes ont tout intérêt à se rendre compte de l’importance de leur capital immatériel, qui constitue une part de plus en plus importante des valeurs créées. La créativité, nos recherches et nos inventions sont sur la scène internationale. Cependant faut-il encore savoir correctement protéger ces richesses immatérielles, afin de pouvoir en tirer des bénéfices commerciaux.
L’enjeu au niveau européen consiste à protéger nos savoirs et connaissances, notamment face aux acteurs des autres régions du monde. Même si toutes les créations n’ont pas forcément vocation à être protégées, l’investissement alloué à la recherche et au développement ne doit pas permettre aux autres de s’en approprier les fruits.
La P.I. concerne un grand nombre d’acteurs à Luxembourg, ministères, administrations publiques, agences, entreprises, industries, le monde de la recherche, l’éducation, les artistes et le grand public. Notre rôle est de coordonner des synergies, de fédérer les acteurs afin de favoriser les échanges et de stimuler l’intégration de la P.I. dans les réflexions.

Par LG le 16/03/2017