Jean Asselborn au Conseil “Affaires étrangères” Commerce de l’UE à Bruxelles, 11 mai 2017 à Bruxelles

Par LG le 12/05/2017


Le compromis qui a été trouvé au sein du Conseil est une base encourageante et juridiquement stable en vue des futures négociations avec le Parlement européen

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé au Conseil “Affaires étrangères” – Commerce de l’Union européenne (UE), le 11 mai 2017 à Bruxelles.

Le Conseil a apporté son soutien unanime à la nouvelle méthodologie antidumping dans le cadre de la réforme des instruments de défense commerciale de l’UE. Ce compromis répond à la volonté de mieux armer l’industrie européenne face à la concurrence déloyale venant des pays tiers tout en respectant les engagements de l’UE au sein de l’OMC.

Dans ce contexte, le ministre Asselborn a rappelé l’importance primordiale de ce dossier pour le futur de l’industrie européenne, mais aussi pour les  relations avec les partenaires commerciaux et plus particulièrement avec la Chine, avant d’expliquer que “du point de vue de l’UE et pour le Luxembourg, tout l’enjeu consiste à protéger au mieux les industries européennes contre toute forme de concurrence déloyale tout en respectant pleinement ses engagements au sein de l’OMC”.

Le ministre a poursuivi en saluant le fait que “le compromis qui a été trouvé au sein du Conseil est une base encourageante et juridiquement stable en vue des futures négociations avec le Parlement européen et de la conclusion de la réforme des instruments de défense commerciale au sens large”. Il a notamment insisté sur le fait que “cette réforme est d’autant plus importante qu’elle intervient dans un contexte tendu de rejet de la mondialisation et de montée des populismes et des extrêmes parmi nos concitoyens européens et plus particulièrement auprès des plus fragiles”.

Le Conseil a ensuite tenu un débat sur la mise en œuvre des accords de libre-échange. Dans ce contexte, le ministre Asselborn, au nom du Luxembourg, ensemble avec quatre autres Etats membres, a soutenu une lettre adressée à la Commissaire au Commerce, Cecilia Malmström, proposant des actions concrètes pour l’application efficace des dispositions sociales et environnementales de ces accords.

Les ministres ont ensuite fait le point sur les relations commerciales avec le Chili, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, avant de discuter de l’état d’avancement des négociations commerciales avec le Japon, le Mexique et le Mercosur.

Les ministres se sont enfin penchés sur les préparatifs de la 11e conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce, qui se tiendra en décembre à Buenos Aires.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Be Sociable, Share!

Par LG le 12/05/2017