News

Communes & ministères

Objectif égalité

Par LG le 15/05/2017


L’inégalité salariale est de 8,6% en défaveur des femmes. Ce pourcentage est relativement bas mais nous visons l’égalité parfaite

Alors que la campagne «Votez égalité» bat son plein, il est important que les femmes prennent conscience qu’il ne faut pas forcément posséder un profil spécialisé pour entrer en politique. Lydia Mutsch, ministre de l’Egalité des chances, revient avec nous sur les actions les plus récentes du gouvernement visant à garantir une meilleure représentation des femmes au niveau politique et dans les postes de décision du secteur privé.


Qu’est-ce que le programme des actions positives?

C’est un programme de soutien et de financement pour les entreprises qui leur offre le moyen de réaliser une enquête de satisfaction auprès de leurs employés selon trois axes prioritaires: l’égalité de traitement entre hommes et femmes, la conciliation de la vie professionnelle et privée pour les deux genres, et l’égalité entre hommes et femmes dans les processus de prise de décisions.

Cette enquête est anonyme et ses résultats sont repris sous la forme d’un rapport rédigé par un expert. Celui-ci réalise des projections, en fonction des améliorations qui semblent s’imposer suite à l’étude, sur base desquelles l’entreprise sera obligée de présenter un plan d’action pour réduire les inégalités dans son équipe en se basant sur les trois axes prioritaires précédemment évoqués. Un comité composé de plusieurs experts provenant de différents départements ministériels est ensuite chargé de réaliser une évaluation externe pour estimer les progrès accomplis et examiner les mesures prises par l’entreprise. Si leur avis est positif, alors l’entreprise reçoit un agrément ministériel et une aide financière. Depuis 2016, un véritable trophée en matière d’égalité des chances est remis aux entreprises ayant exécuté la totalité de leur plan d’action dans un délai de deux ans.

 

Quels outils avez-vous créés pour aider les entreprises à combattre les inégalités en leur sein?

Actuellement, 23% des postes dans les conseils d’administration sont occupés par des femmes, 27% des entreprises ont une femme à leur tête et seulement 5% des entreprises dans lesquelles l’Etat possède des participations directes sont dirigées par des femmes. L’égalité de la représentation des femmes dans des postes à décision est aujourd’hui une priorité pour le gouvernement; nous voulons d’ailleurs arriver à un taux de 40% de représentation des femmes à des postes de décision dans des entreprises dans lesquelles l’Etat possède des participations directes et dans les administrations publiques d’ici 2019.

Quand la barre des 50 entreprises partenaires a été franchie, nous avons voulu créer un réseau d’actions positives pour faciliter leurs échanges et leur collaboration. Grâce à une plateforme en ligne, les bonnes pratiques peuvent être facilement échangées et d’autres modes de rencontre peuvent être organisés pour que les entreprises déjà engagées puissent encourager celles qui débutent.

Nous mettons par ailleurs à disposition de toute entreprise dont l’effectif comprend plus de 50 employés le Logib-Lux, un logiciel créé en Suisse et adapté à la situation luxembourgeoise permettant de mesurer les inégalités salariales entre les employés d’une même entreprise. Au Luxembourg cette inégalité est de 8,6% en défaveur des femmes. Bien que ce pourcentage soit assez bas en comparaison d’autres pays, nous aimerions atteindre l’égalité parfaite. Pour y parvenir, l’inégalité salariale a été élevée au rang d’infraction le 15 décembre dernier et toute entreprise ne respectant pas cette nouvelle loi est passible d’une amende. Le Logib-Lux permet de saisir des données, d’analyser les résultats et d’obtenir un rapport. Ensuite des pistes d’action sont proposées et le logiciel réalise également des calculs d’impact de celles-ci. Cet outil est complet et performant et tient compte de critères tels que le salaire, la qualification et le poste occupé. Il peut être utilisé sans obligation de participer au programme des actions positives.

 

Parlez-nous de la campagne «Votez égalité».

La campagne possède trois phases. Nous avons démarré la première en 2016 en informant le public du nombre de femmes présentes dans les collèges échevinaux et communaux. En effet, parmi les 105 communes, seules 13 femmes sont bourgmestres; sur 231 mandats au niveau échevinal, on ne retrouve que 45 femmes et 194 seulement sont présentes dans les collèges communaux sur un total de 789 conseillers.

Au cours de la deuxième phase, nous avons incité les femmes à poser leur candidature aux élections communales de 2017. Pour cela, nous avons d’abord réalisé des sondages qui ont révélé que si les femmes ne se destinaient pas davantage à une carrière politique, c’est parce qu’elles manquaient généralement de confiance en elles. Elles disent ne pas comprendre assez bien tous les aspects du métier et toutes les subtilités de la vie politique. Nous avons alors organisé, en collaboration avec le Syvicol (Syndicat des Villes et Communes luxembourgeoises), des réunions d’informations régionales sous la forme de World cafés réunissant des femmes déjà engagées en politique au niveau communal. D’autres femmes envisageant d’embrasser une carrière politique ont alors pu leur poser des questions concrètes sur les aspects pratiques de leur métier; les potentielles candidates ont ainsi pu être rassurées sur l’ampleur de la tâche à accomplir.

La troisième et dernière phase visera quant à elle à diffuser des témoignages de femmes engagées en politique ou de personnages publics importants pour inciter les citoyens à voter autant pour les hommes que pour les femmes afin d’avoir une meilleure mixité au sein des conseils communaux. A la veille des élections communales, les partis nous affirment vouloir présenter des listes plus mixtes et équilibrées aux prochaines élections. Toutefois nous avons conscience que même une liste paritaire ne garantirait pas une représentation égale par la suite, d’où l’importance de la dernière phase de notre campagne.

Par LG le 15/05/2017