News

Recherche & formation

L’École privée Marie Consolatrice rejoint le réseau des écoles entrepreneuriales

Par LG le 19/05/2017


L’objectif principal de la démarche est donc de favoriser et de promouvoir des approches pédagogiques innovantes et proches du monde professionnel

Le 18 mai 2017, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, et le directeur de l’École privée Marie Consolatrice, Serge Lucas, ont signé une convention de promotion de l’entrepreneuriat à l’École privée Marie Consolatrice. Après le Lycée Ermesinde, le Lycée technique de Lallange et le Lycée technique École de Commerce et de Gestion, cet établissement scolaire exclusivement réservé aux filles est donc la quatrième école qui entend se donner un profil d’”école entrepreneuriale”.

Cette initiative s’inscrit dans le projet gouvernemental actuel en matière d’éducation, Mir schwätzen Zukunft, dont un des objectifs est de donner aux établissements scolaires plus d’autonomie pour répondre aux défis pédagogiques, organisationnels et techniques qui leur sont propres. Les écoles sont accompagnées dans cette démarche par le Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, qui met aussi à leur disposition les ressources pédagogiques et didactiques nécessaires. À travers la coopération avec le ministère de l’Économie, les écoles participantes peuvent entrer en réseau avec les entreprises environnantes et faire profiter leurs élèves d’activités qui rapprochent le monde de l’éducation au monde professionnel.

Devenir une école entrepreneuriale signifie, entre autres, promouvoir l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat, révéler les talents personnels des jeunes et leurs ambitions, les défier dans leur créativité et dans leur originalité, les rendre conscients et responsables des enjeux écologiques, politiques et économiques de notre temps, et leur conférer l’esprit positif nécessaire pour s’engager dans l’avenir.

L’objectif principal de la démarche est donc de favoriser et de promouvoir des approches pédagogiques innovantes et proches du monde professionnel.

Communiqué par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse
(de g. à dr.) 1re rangée: Luc Weis, Francine Closener, Serge Lucas, Claude Meisch; (de g. à dr.) 2e rangée: Vincent Hieff, Tom Muller, Marc Wolf, Nathalie Bintz, Elisabete Dias © MENEJ

 

Be Sociable, Share!

Par LG le 19/05/2017