News

Développement durable

Le citoyen au cœur de la mobilité

Par LG le 5/07/2017


Le but est de favoriser la mobilité des habitants; l’objectif pour la commune est social avant d’être financier

Avec un total de sept communes partenaires, Voyages Emile Weber assure la mobilité individuelle de nombreux citoyens à travers le pays. Très flexible, l’offre «Proxibus» de transport sur demande peut être adaptée selon différents paramètres par les communes clientes en fonction de leurs besoins et est même à présent disponible en version électrique. Rencontre avec Raymond Weydert, le bourgmestre de la commune de Niederanven recourant à ce service et avec Paul Kess, un usager régulier.

 

Les beaux jours reviennent et les paysages vallonnés de la commune de Niederanven sont de plus en plus difficiles à gravir, surtout pour les personnes âgées ou en situation de handicap. C’est en partant de ce type de constat que la commune a voulu favoriser la mobilité de ses résidents en se tournant vers le service Proxibus proposé par Voyages Emile Weber.

«Nous avons été la première commune à mettre en service les bus sur demande, en 2007. Depuis 2015, nous faisons appel à la centrale téléphonique de Voyages Emile Weber pour regrouper les appels et créer un itinéraire cohérent pour les chauffeurs. Grâce à ce système, les usagers peuvent réserver leur trajet jusqu’à une semaine à l’avance», nous explique Raymond Weydert. En effet, grâce à un simple numéro de téléphone, payant ou non selon la volonté des communes, les usagers peuvent réserver un trajet 24h/24.

 

Le véhicule

Pouvant transporter jusqu’à huit passagers, les bus sur-demande sont équipés de rampes facilitant l’accueil des personnes se déplaçant en fauteuil roulant et du matériel nécessaire à l’installation et à la sécurisation de celles-ci. De plus, les bus ont une taille réduite, ce qui leur permet de circuler dans des rues étroites où des bus traditionnels ne pourraient pas circuler.

Voyages Emile Weber a par ailleurs été le premier sur le marché à proposer des bus 100% électriques. Ceux-ci ont avant tout un avantage écologique puisqu’ils ne produisent aucune émission en CO2, mais les communes apprécieront ce nouveau produit également pour son niveau de nuisance sonore très réduit ainsi que pour le confort de transport qu’il implique. En effet, les bus électriques étant équipés d’une boîte automatique, les à-coups dus au trajet sont nettement réduits et les passagers bénéficient ainsi d’un confort plus grand.

 

Le Charly

Les communes peuvent adapter ce système à volonté, même le nom du service, ce qui est important pour pouvoir lui donner une identité forte. «Nous avons décidé d’appeler le bus «Charly» en référence à l’ancien train opérationnel entre 1904 et 1954 et qui reliait la Ville de Luxembourg à Echternach. C’est l’histoire du pays et de la commune qui est associée à ce service par le biais de son nom», souligne le bourgmestre.

Il poursuit: «Notre bus est principalement sollicité par les personnes âgées et en situation de handicap, pour qui ce moyen de transport est le seul qui leur permette de sortir et de rejoindre les points d’intérêts de la commune. Statistiquement, on remarque également que ce service est utilisé pour rejoindre d’autres moyens de transport en commun comme les trains, les bus et même les avions, puisque l’aéroport du Findel se trouve sur notre territoire». Par ailleurs, les plus jeunes ne possédant pas encore de permis de conduire l’utilisent également pour se rendre à leurs activités extrascolaires. Au total, 6.000 personnes par an y ont recours dans cette commune.

 

Un service sur-mesure

Au-delà de l’appellation donnée au bus, les communes peuvent également choisir les horaires auxquels le service est accessible et les conditions à son accès. «Le Charly est en activité du lundi au samedi de 8 à 1 heure du matin. Grâce à ces horaires, nous favorisons l’économie locale et la sécurité, puisque nous permettons aux résidents de se rendre dans un café ou un restaurant de la région sans devoir utiliser leur véhicule», note le bourgmestre de Niederanven. Il ajoute: «Actuellement, les mardis et jeudis après-midis deux bus sont en fonction, car la demande est plus importante à ces moments, notamment chez les plus jeunes qui doivent se rendre à leurs activités extrascolaires». A Niederanven la seule condition d’accès au service est d’être résident de la commune; d’autres critères peuvent toutefois être appliqués, comme l’âge par exemple.

 

Le point de vue des utilisateurs

Paul Kess utilise le Charly depuis sa création en 2007. «Je côtoie souvent le même chauffeur, si bien qu’aujourd’hui, nous avons une relation presque amicale», nous confie-t-il. Recourant à ce service quotidiennement pour faire ses courses ou retrouver des amis, Paul Kess effectue souvent les mêmes trajets et a toujours été satisfait du service presté. «Je porte une prothèse et ne possède pas de voiture, je suis donc heureux de pouvoir être mobile grâce à ce service», ajoute-t-il.

 

Voyages Emile Weber propose à présent un bus 100% électrique

Le budget d’un tel projet est assez important mais les communes ne poursuivent pas un but lucratif avec la mise en place de ce système et le tarif proposé aux usagers est généralement bas. «Le but est de favoriser la mobilité des habitants et non pas de générer du profit. L’objectif pour la commune est social avant d’être financier», souligne le bourgmestre.

 

Suivant sa politique de développement durable, Voyages Emile Weber propose dès à présent son «Proxibus» 100% électrique. Le premier véhicule de ce type au Luxembourg vient d’être présenté début avril et circule pour la commune de Mamer. Les communes de Schuttrange et de Pétange suivront prochainement. De son côté, la commune de Niederanven a également fait son choix: début 2018, le «Charly» deviendra lui aussi électrique, offrant ainsi un service encore plus confortable et écologique.

Par LG le 5/07/2017