Santé

Les ministres Lydia Mutsch et Corinne Cahen ont renouvelé la signature de la Charte d’engagement en faveur de l’hygiène des mains

Par LG le 13/07/2017


Le taux d’infections associées aux soins et/ou de bactéries résistantes aux antibiotiques diminue lorsque l’hygiène des mains est respectée

Lydia Mutsch, ministre de la Santé, et Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, ont renouvelé la signature de la Charte d’engagement en faveur de l’hygiène des mains de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) visant à réduire les infections associées aux soins. La Charte s’inscrit dans le cadre de la 5e campagne nationale d’hygiène des mains “Propper Hänn – Sécher Hänn”, qui a été lancée le 5 mai 2017.

Hygiène des mains et sécurité des patients

L’OMS estime qu’en Europe 7% des patients hospitalisés développent une infection associée aux soins et qu’un tiers de ces infections peuvent être évitées. Chez les patients vulnérables dans un état critique et dans les unités de soins intensifs, la proportion d’infection associée aux soins peut même atteindre 30%.

Cependant, le taux d’infections associées aux soins (aussi appelées infections nosocomiales) et/ou de bactéries résistantes aux antibiotiques diminue lorsque l’hygiène des mains est respectée. De nombreuses études prouvent que l’hygiène des mains des professionnels de la santé et du personnel d’encadrement contribue à réduire la fréquence des infections nosocomiales provoquées par des germes résistants, en particulier le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (MRSA). “L’hygiène des mains constitue donc un élément-clé dans la prévention des risques nosocomiaux et est indissociable du soin”, a souligné la ministre de la Santé.

Dans le secteur des soins aigus, la ministre de la Santé a invité les directeurs des hôpitaux et les représentants des associations des professionnels de santé à venir signer la charte – ensemble avec la Fédération des hôpitaux (FHL) ainsi que l’Association des médecins et médecins dentistes (AMMD) en signe de leur engagement et soutien à l’égard de la sécurité des patients. Suite à la réorganisation et aux changements survenus ces dernières années dans les paysages hospitaliers et associatifs, le renouvellement de la signature de la charte par les directions hospitalières et les présidents des associations en 2017 est apparu nécessaire. Cette signature souligne le leadership hospitalier et associatif en matière d’engagement pour l’hygiène des mains.

Dans le secteur des personnes âgées et des personnes handicapées, Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, a invité la COPAS à signer la Charte afin de renouveler l’engagement des prestataires en faveur de la qualité des soins et de la sécurité des patients.La COPAS est une organisation qui représente les prestataires offrant des services d’aide et de soins aux personnes âgées, malades, souffrant de troubles mentaux ou en situation de handicap, que ce soit à domicile ou en institution. À ce jour, la COPAS compte 55 membres.

C’est en 2011 que les directions des établissements et services pour personnes âgées ont signé la Charte pour la première fois. En 2013, les directions des établissements et services pour personnes handicapées l’ont eux aussi paraphée. Ladite Charte a été adaptée pour les structures d’aide et de soins afin de répondre à des critères supplémentaires tout en conciliant, à l’instar du milieu hospitalier, sphère de vie, qualité de vie et qualité de soins.

Communiqué par le ministère de la Santé/ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région

Be Sociable, Share!

Par LG le 13/07/2017