Communes & ministères

L’essor d’une électromobilité urbaine et citoyenne

Par LG le 28/07/2017


Le concept de mobilité communale flexible au Luxembourg a commencé dès 2005 avec Sales-Lentz et l’arrivée du Flexibus à Mersch

Précurseur et depuis toujours entreprise socialement responsable engagée dans le développement durable, Sales-Lentz positionne l’innovation technologique au cœur de sa philosophie orientée vers la qualité, le confort et le bien-être pour ses parties prenantes. Grace à des relations de longue date avec les autorités publiques et les constructeurs, Sales-Lentz accompagne et contribue à l’évolution et à la mutation du transport public au Luxembourg. Retour sur cette expérience réussie au service du citoyen et de l’usager.

 

Le Luxembourg, avec ses 105 communes disposant de différents réseaux de transports publics et communaux, offre un cadre idyllique pour décliner efficacement une nouvelle vision exemplaire d’écomobilité citoyenne, 100% responsable et durable.

  

Comment la mise en place du Flexibus et City Shopping Bus a-t-elle permis de contribuer à l’arrivée du transport électrique pour les collectivités et institutions?

Le concept de mobilité communale flexible au Luxembourg a commencé dès 2005 avec Sales-Lentz et l’arrivée du Flexibus à Mersch. Ce service a continué de s’étoffer et de compléter l’offre déjà existante du transport public pendant douze ans, et aujourd’hui douze concepts Flexibus opèrent quotidiennement dans les rues de treize communes et pour plus de 103.500 habitants. En 2016, Sales-Lentz a dénombré plus de 120.000 utilisateurs de ce service.

Lancé en avril 2017, un partenariat avec la ville d’Esch-sur-Alzette permettra prochainement au Flexibus, via la navette Gaalgebus, d’entrer dans l’électromobilité dès que les possibilités de conformité rendront possible l’utilisation d’un véhicule adapté pour ce type de prestation. Parallèlement à cette mobilité communale sur demande et avec la Ville de Luxembourg, Sales-Lentz a introduit dès 2011 le premier bus 100% électrique sous la forme d’un City-Bus gratuit au cœur de la capitale. Ce service, baptisé City Shopping Bus, était une première innovation luxembourgeoise pouvant véhiculer jusqu’à 23 personnes, avec plancher bas pour le transport de personnes à mobilité réduite et une autonomie de 120 km. Une capacité suffisante pour une journée d’activité par système de récupération d’énergie en décélération et la pratique de l’écoconduite. Ainsi aucun rejet de CO2 ni aucune émission de particules ou oxydes d’azote sont à signaler.

 

Au niveau du transport public, comment le lancement de la technologie électrique s’est déroulé

Sales-Lentz fut la première entreprise en Europe à introduire la technologie hybride dès 2009 avec le constructeur Volvo et ainsi disposer de l’une des plus importantes flottes hybrides privées en Europe. C’est au cours de ce projet qu’a également été signé dès 2013 un protocole d’accord sur l’établissement du Luxembourg comme terrain de test pour un système de transport en commun durable entre Volvo Bus, Sales-Lentz et deux ministères. L’aboutissement de cet engagement a notamment conduit à installer la première station de recharge «opportunity charging» à Bertrange en fin d’année 2016 sur une ligne RGTR. Le 9 juin dernier, en présence du ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et des élus de la commune d’Hesperange, a été officiellement lancée l’extension de cette première ligne tangentielle RGTR 226 qui s’intègre parfaitement dans la stratégie du gouvernement pour relier les communes de la convention DICI (Développement Intercommunal Coordonné et Intégratif pour le sud-ouest de l’agglomération de la Ville de Luxembourg) afin d’améliorer le transport public dans les zones d’activité au sud du pays. Dans un même temps, le Diffbus est passé à l’électrique.

 

En quoi le Diffbus est-il précurseur pour la mobilité citoyenne au Luxembourg?

Le réseau City-Bus de Differdange, appelé singulièrement Diffbus, a été entièrement repensé pour rentrer également dans l’ère de l’électromobilité. Comportant désormais quatre lignes avec deux bornes de recharge rapide de 300 kW, qui alimentent en trois minutes les véhicules, et desservant l’ensemble des localités communales, le Diffbus reste gratuit pour les concitoyens. Celui-ci a été officiellement lancé le 11 juin dernier en présence du secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, Camille Gira, les autorités communales de Differdange et nombreuses parties prenantes en relation avec ce projet unique au monde. C’est ainsi qu’est né le Diffbus nouvelle génération avec deux stations de recharge pour être aujourd’hui le premier réseau public communal entièrement 100% électrique.

Fort de ce lancement, l’intérêt sociétal est triple. D’une part ces bus n’émettent absolument aucune émission, puisqu’il n’y a plus de moteur diesel à bord. D’autre part, ils sont complètement silencieux et l’on n’entend plus qu’un petit sifflement dû au frottement de l’air et des pneus. Dans une ville comme Differdange, engagée dans le Pacte Climat et en pleine reconversion, où les rues sont plutôt étroites, cela n’a pas de prix pour garantir un bien-être et une qualité de vie optimale. Enfin, les Diffbus mesurent 12 m au lieu de 10 pour les bus précédents. Leur capacité a également augmenté pour passer à 85 places, dont 35 assises. Les seuils y ont aussi été abaissés pour que les personnes à mobilité réduite puissent les emprunter facilement. Ils sont par ailleurs équipés de prises USB pour recharger les smartphones et d’éclairages LED, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ces améliorations font déjà du Diffbus un succès. Les premiers retours d’expérience, aussi bien venant de la commune que des utilisateurs en passant par les chauffeurs, démontrent que l’aspect qualitatif a été amélioré. Depuis sa refonte, nombreuses sont les délégations européennes et internationales à faire le déplacement à Differdange pour découvrir cette révolution urbaine.

  

Quel est l’avenir de la mobilité citoyenne et de l’électromobilité pour Sales-Lentz?

Etant donné que le ministère du Développement durable et des Infrastructures a une véritable volonté de développement de la mobilité durable, pour tendre notamment vers une économie circulaire et parfaitement adaptée aux besoins des populations, notre démarche d’entreprise engagée est de continuer à accompagner les initiatives publiques pour garantir le bien-être des usagers et des résidents.

Grâce à notre flotte e-Mobility, composée de 6 électriques, 12 hybrides électriques et 36 hybrides, Sales-Lentz guidera la prochaine étape de la mobilité urbaine durable en se positionnant en tant que leader luxembourgeois pour la stratégie «smart mobility» développée par le gouvernement. En tant que modèle pour les autres opérateurs, nous voulons les inciter à se lancer à leur tour dans cette nouvelle dynamique citoyenne.

Be Sociable, Share!

Par LG le 28/07/2017