Développement durable

Nouveau projet de la SuperDrecksKëscht® fir Biirger

Par LG le 7/08/2017


La SuperDrecksKëscht élimine en toute sécurité les traverses de chemin de fer usagées utilisées dans des ménages privés

La SuperDrecksKëscht® fir Biirger, l’action du ministère du Développement durable et des Infrastructures avec les communes, est destinée aux citoyens. Elle a récemment intensifié ses activités dans le cadre de l’économie circulaire et de la consommation durable. Néanmoins, l’élimination en toute sécurité des produits dangereux des ménages privés est encore une tâche importante.

  

Eliminer avec sécurité les traverses de chemin de fer usagées utilisées dans les ménages privés

Les particuliers achètent volontiers des traverses de chemin de fer mises au rebut en raison de leur résistance aux intempéries et les posent dans leurs jardins pour soutenir des talus ou entourer des platebandes. Pour les protéger des intempéries, des champignons et des insectes nuisibles, les traverses ont été traitées à la créosote, une huile de goudron. Les traverses en bois qui renferment de l’huile de goudron sont identifiables aux adhérences noires et collantes et à l’odeur typique de goudron, notamment lorsque les températures sont élevées.

La mise à disposition de traverses en bois est interdite dans l’UE depuis 2003 à cause de la créosote qui est cancérigène. Il est interdit de placer des traverses en bois imprégnées sur la voie publique, par exemple sur les plaines de jeux.

 

Danger pour l’homme et l’environnement

La créosote est un biocide noir et visqueux, distillé à partir du goudron. Les composants organiques, notamment le benzo[a]pyrène, sont cancérigènes.

Le biocide est absorbé au contact de la peau. Il est difficilement biodégradable et s’accumule dans l’organisme. En temps de pluie, les substances sont lessivées au fil du temps et rejoignent ainsi les sols et les eaux souterraines. En présence de températures élevées, le biocide s’évapore et rejoint ainsi l’atmosphère.

Outre les agents d’imprégnation, le bois peut également contenir des résidus provenant de l’exploitation ferroviaire. On citera entre autres des résidus d’huile usagée issue du matériel roulant et des wagons ainsi que des résidus d’herbicides utilisés pour désherber le ballast de la voie ferrée.

 

Elimination gratuite pour les ménages privés, assurée par la SuperDrecksKëscht® fir Biirger

– La SuperDrecksKescht® se charge de l’élimination gratuite de ces produits chez le consommateur.

– La SuperDrecksKescht® vient les chercher sur demande avec un camion.

– Seules sont acceptées les traverses en bois.

– Les traverses en bois doivent être démontées et stockées de manière à ce qu’elles puissent être soulevées par un chariot élévateur (par exemple sur une palette ou sur du bois d’équarrissage).

 

À respecter par les propriétaires des traverses de chemin de fer:

– Ne jamais utiliser les traverses de chemin de fer comme bois de chauffage.

– Porter des gants appropriés lors de la manipulation des traverses afin d’éviter tout contact avec la peau.

– Si les traverses sont anciennes et fragiles, il est recommandé de porter en plus un masque anti-poussière.

– Éviter toute nouvelle manipulation.

– Ne plus utiliser les traverses enlevées.

 

Transport et recyclage

La société labellisée Hein Déchets située à Bech-Kleinmacher vient chercher les traverses en bois au centre logistique de la SuperDrecksKëscht® et les transporte jusqu’à Mayence où se trouve une entreprise spécialisée.

Ici, les traverses en bois sont prétraitées et font l’objet d’une valorisation thermique dans une centrale biomasse dans la ville voisine de Wiesbaden qui dispose d’installations de filtration très modernes. De l’électricité et de la chaleur à distance sont produites lors de ce processus.

 

Un autre projet de la SuperDrecksKëscht® – Gestion écologique des déchets dans les résidences – moins de déchets, moins de coûts

La loi du 21 mars 2012 sur la gestion des déchets exige que les immeubles collectifs (résidences) soient dotés des équipements pour procéder à une collecte sélective des produits de déchets. Cette collecte permet de réduire à la fois les quantités et les dangers susceptibles d’émaner des déchets résiduels. Les déchets sont plus faciles à valoriser car il est plus aisé de les acheminer vers les différentes filières de traitement.

En coopération avec les responsables, c’est-à-dire les communes, ainsi que les systèmes de producteurs (Valorlux, Ecotrel et Ecobatterien), la SuperDrecksKëscht® a mis en place un concept praticable qui permet d’atteindre les objectifs d’une économie gérant les ressources naturelles de manière efficace.

Le tri des déchets dans les résidences n’est qu’un premier pas vers une gestion plus durable et efficace des ressources naturelles. Il fait aussi sensiblement baisser les coûts. Une résidence moyenne comprenant douze ménages peut ainsi réduire la quantité de déchets résiduels de 68% au plus et les coûts de 66%.

Le système de la collecte sélective de déchets peut être appliqué aux immeubles collectifs de toutes tailles.

 

COPYRIGHT PHOTO : Gary K Smith  Alamy Stock Photo

 

Par LG le 7/08/2017