News

Communes & ministères

Exercice de mise en place partielle du Centre d’accueil d’urgence au Parc Hosingen

Par LG le 29/09/2017


Le centre planifié au Parc Hosingen permet l’hébergement temporaire de personnes évacuées en cas de situation d’urgence extrême

Dans le contexte de l’élaboration des plans de gestion d’une situation de crise, il a été décidé de planifier, entre autres, au Parc Hosingen un centre pouvant accueillir des personnes qui ont dû être évacuées en cas d’urgence.

Bien que la planification dudit centre d’accueil d’urgence fût décidée dans le cadre du plan d’intervention d’urgence en cas d’accident nucléaire, le centre planifié au Parc Hosingen permet l’hébergement temporaire de personnes évacuées en cas de situation d’urgence extrême (p.ex. inondations de grande envergure, accidents industriels entraînant d’importants rejets chimiques, accidents entraînant d’importants rejets radiologiques).

Les travaux de planification relatifs au centre d’accueil Parc Hosingen ayant pu être clôturés récemment, un exercice de mise en place du centre s’est tenu le jeudi 28 septembre 2017, sous la responsabilité du Haut-Commissariat à la Protection nationale (HCPN) et du Syndicat intercommunal pour l’éducation, l’enseignement, le sport et les loisirs chargé de l’exploitation du centre scolaire et sportif au Parc Hosingen (SISPOLO).

But de l’exercice

Le but de l’exercice a été de simuler :

  • l’aménagement partiel des bâtiments utilisés comme espaces dortoir avec la mise en place de lits de camp;
  • l’enregistrement des évacués en testant le logiciel d’enregistrement développé à cet effet par le Centre des technologies de l’information de l’Etat (CTIE);
  • le dépistage des évacués avec la mise en place d’un portique de détection radiologique mobile sur le site;
  • le dispatching des évacués vers le lit de camp qui leur a été attribué.

Les acteurs suivants ont participé à l’exercice :

  • le Haut-Commissariat à la Protection nationale et le SISPOLO, responsables de l’organisation de l’exercice ;
  • l’Administration des Services de Secours (ASS) responsable de l’aménagement d’espaces dortoir, du dépistage et de la mise à disposition de figurants pour le dépistage et l’enregistrement ;
  • la Direction de la Santé/ Division de la radioprotection en charge du portique de détection radiologique;
  • l’Armée responsable de l’aménagement d’espaces dortoir et de la mise à disposition de figurants pour le dépistage et l’enregistrement ;
  • l’Administration des douanes et accises (ADA) en charge de l’enregistrement des évacués et de la mise à disposition de figurants pour le dépistage et l’enregistrement ;
  • le Centre des technologies de l’information de l’Etat (CTIE) afin d’assister les personnes en charge de l’enregistrement des évacués.

D’autres acteurs tels que le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de la Santé, chargé de la gestion d’un poste médical, ont été invités en tant qu’observateurs.

 

Source: gouvernement.lu

Photo © Eric Di Millo

Par LG le 29/09/2017