News

Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur l’évaluation du Plan d’action mondial des Nations unies pour la lutte contre la traite des personnes

Par LG le 29/09/2017


Les Nations unies, par les biais des organisations basées à Vienne, jouent un rôle indispensable dans ce contexte

Le ministre de la Justice du Luxembourg, Felix Braz, a participé à la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur l’évaluation du Plan d’action mondial des Nations unies pour la lutte contre la traite des personnes. À cette occasion, la déclaration politique sur l’application du Plan d’action mondial des Nations unies pour la lutte contre la traite des personnes a également été adoptée.

Dans son discours devant la plénière de l’Assemblée générale, le ministre a exposé la stratégie luxembourgeoise pour éradiquer la traite des personnes, qui s’inscrit dans la stratégie de l’Union européenne, et qui met l’accent sur la protection, la prévention, la sensibilisation et la poursuite des auteurs.

Au niveau national, le plan d’action, élaboré par le Comité national de lutte contre la traite des êtres humains, composé par des représentants des autorités judiciaires et policières, des ministères et de représentants de la société civile a été adopté en décembre 2016. Le texte prête une attention particulière à la formation des agents nationaux. Ainsi, différents cours ont été organisés par l’Institut national de l’administration publique à leur attention tandis que les membres du pouvoir judiciaire luxembourgeois ont pu suivre des cours offerts par l’École nationale de la magistrature.

Le ministre a également souligné la nécessité de mener des efforts au niveau global et a réaffirmé l’engagement du Luxembourg à soutenir toute initiative prise à cette fin, notamment à travers les institutions européennes et les instances des Nations unies ainsi que par le financement et la mise en œuvre d’interventions de coopération au développement dans les régions les plus vulnérables du monde. Les Nations unies, par les biais des organisations basées à Vienne, jouent un rôle indispensable dans ce contexte.

Lors de son entrevue avec le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, le ministre a eu l’opportunité d’aborder l’importance et les défis de la lutte contre la traite des personnes.

Communiqué par le ministère de la Justice
(de g. à dr.) Félix Braz, ministre de la Justice du Luxembourg ; António Guterres, secrétaire général des Nations unies
© UN Photo/Evan Schneider

 

 

Par LG le 29/09/2017