Économie & finance

EY Luxembourg : Forte croissance de son chiffre d’affaires

Par LG le 10/10/2017


Nous sommes fiers d’enregistrer une croissance à deux chiffres

EY Luxembourg enregistre un chiffre d’affaires de 197 millions d’euros pour son année fiscale clôturant au 30 juin 2017, soit une croissance de 10,6% par rapport à l’année antérieure, qui affichait un chiffre d’affaires de 178 millions d’euros.

 

Alain Kinsch, Country Managing Partner d’EY Luxembourg, commente : « Nous sommes fiers d’enregistrer une croissance à deux chiffres, soit 10,6% par rapport à l’année antérieure, correspondant à la plus forte croissance enregistrée par notre cabinet au cours de ces quatre dernières années et une très bonne performance dans un environnement d’affaires toujours aussi complexe. Je suis d’autant plus ravi que notre bureau luxembourgeois affiche une forte croissance au sein de chacune de ses lignes de services.

 

Notre département audit a réalisé une croissance de 10,2%, notamment grâce à de nouveaux mandats de révision, et permet à notre cabinet de conforter sa seconde place de plus grand cabinet d’audit au Luxembourg, qui enregistre, par ailleurs, une forte croissance de son chiffre d’affaires depuis plus de huit ans. Au-delà de la transformation continue de notre modèle de prestations de services via de nouveaux outils analytiques et de technologies déployés au sein de ce département, au bénéfice de nos clients, nous continuons de canaliser nos efforts sur l’apport de services d’audit de la plus haute qualité, témoignant ainsi de notre détermination à pérenniser notre rôle majeur, celui de renforcer la confiance dans les marchés de capitaux et d’apporter une juste réponse aux besoins évolutifs des entreprises, des régulateurs et des investisseurs.

 

Notre département fiscal a également affiché une croissance robuste de 9,3%, qui reflète notre capacité à évoluer et à nous adapter dans un contexte de profonde mutation de l’environnement fiscal mondial. L’accompagnement de nos clients face aux nouvelles exigences en matière de déclaration d’impôts et de législation en matière de prix de transfert, ou encore dans l’intégration de solutions technologiques et digitales dans la fonction fiscale, mais également nos activités de conseil portant sur l’impact fiscal des opérations et activités commerciales de nos clients, ont contribué amplement à notre croissance de chiffres d’affaires.

 

Notre département conseil a enregistré un niveau de croissance très élevé, soit 16,7% pour l’année fiscale qui vient de s’écouler. Au Luxembourg, nous avons continué de procéder à des investissements stratégiques afin de répondre à une forte demande de la part de nos clients pour l’amélioration de leur performance, la mise en œuvre de solutions informatiques et digitales ou encore pour leur transformation opérationnelle. L’agenda réglementaire a été également l’un des principaux moteurs de nos activités dans le secteur financier.

 

Nous avons enfin lancé un nouveau département de conseil en transactions (« Transaction Advisory Practice »), visant à conseiller nos clients sur des problématiques de fusions et acquisitions, de due diligence, d’évaluation et de modélisation d’affaires. Au cours de ces trois dernières années, 20 professionnels hautement qualifiés et spécialisés dans ce domaine ont rejoint ce département, permettant à notre bureau de décrocher de prestigieux mandats. Ce nouveau service a pour sa part également contribué à notre croissance et constitue l’une des raisons de notre ambition à développer plus intensément ces activités ».’

 

 

EY Global: résultats financiers

 

A l’échelle mondiale, EY a annoncé un chiffre d’affaires combiné de 31,4 milliards de dollars pour l’exercice 2017. Cela représente une augmentation de 7,8% en comparaison de l’exercice précédent en monnaie nationale. Toutes les lignes de services d’EY ont enregistré une croissance robuste au cours de l’exercice 2017, le département assurance affichant une croissance de 4%, le département conseil 10,4%, le département fiscalité 7,9% et enfin le département Transaction Advisory Services 15,5%.

Depuis l’annonce officielle en 2013 de sa Vision 2020, EY poursuit sa dynamique d’adaptation et de réponse aux tendances qui façonnent le monde actuel : la mondialisation et l’importance croissante des marchés émergents, les changements démographiques, les avancées technologiques et enfin, une réglementation accrue. Depuis le lancement de sa Vision 2020, EY a enregistré un fort taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 8,8%.

Le nombre d’employés mondial a augmenté de 7,3% en comparaison de l’exercice 2016 et compte désormais 250.000 collaborateurs.

 

En outre, les plus grandes zones géographiques d’EY ont enregistré une forte croissance, la région Asie Pacifique affichant le plus fort taux de croissance, à savoir 11,3%. La région Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique (« EMEIA ») enregistre une hausse de 8,6% et la région « Amériques » 7%. Le Japon affiche quant à lui un léger repli de l’ordre de 2% par rapport à l’exercice précédent.

Les bureaux EY situés dans les pays émergents se sont à nouveau révélés être une source de croissance pour l’organisation. Cette croissance à hauteur de presque 9%, consécutive à plusieurs années de forte croissance dans ces marchés, témoigne de l’engagement non démenti d’EY envers ces marchés. Une nouvelle fois, l’Inde se retrouve en haut du tableau avec un impressionnant taux de croissance de 19,6%, suivie du Mexique affichant une forte performance, soit 14,8% de croissance, et enfin de la Grande Chine, avec une croissance à deux chiffres, soit 13%.

EY a enregistré un fort chiffre d’affaires dans plusieurs secteurs d’activité, ses départements Consumer Products & Retail et Wealth & Asset Management réalisant une croissance à deux chiffres. La croissance du département Consumer Products & Retail a été portée par une forte demande en matière de fusions et acquisitions (« M&A »), de services de transaction, de services réinventant les solutions de distribution numériques, de services de conseil en conversion SAP. La croissance du département Wealth and Asset Management s’appuie sur la transformation numérique, les initiatives innovantes en matière d’expérience client et d’efficacité opérationnelle et enfin sur des volumes significatifs de fusions et acquisitions.

 

Ressources Humaines

 

En septembre 2017, 200 professionnels ont intégré EY Luxembourg et nous envisageons de recruter encore plus de 400 collaborateurs au cours de l’année fiscale 2018. Notre cabinet compte désormais 1350 employés de 65 nationalités.

 

Ce niveau de recrutement témoigne d’une forte croissance de nos activités et d’un engagement ferme de notre part à pérenniser notre réputation de leader du recrutement et du développement de talents exceptionnels », confie Alain Kinsch.

 

Au-regard de la mondialisation, des changements réglementaires et des progrès de la technologie, ayant une incidence sur le monde du travail, EY s’adapte activement à l’innovation technologique et à l’évolution des modes de travail, dénichant ainsi les talents les plus variés pour servir au mieux ses clients.

 

« Cette année, notre vivier de jeunes talents s’est enrichi de professionnels spécialisés en économie, en finance, en comptabilité ou encore en fiscalité, auquel s’ajoute le recrutement d’experts en science des données, en ingénierie et en technologie digitale, comme par exemple en robotique, afin de nous assister, ainsi que nos clients, dans la digitalisation de nos services et de nos processus », ajoute Alain Kinsch.

 

« En prévision de l’année fiscale en cours, nous avons quasiment multiplié par trois le recrutement de professionnels en conseil afin d’anticiper une plus forte demande en services informatiques et digitaux, réaffirmant ainsi notre engagement à consolider nos investissements dans ce domaine et à garder une longueur d’avance face aux changements digitaux ayant une incidence sur l’environnement des affaires partout dans le monde. Notre département audit a accueilli 120 jeunes recrues en septembre – y inclus des professionnels spécialisés en analyses de données et en digital – afin d’accomplir des services de révision et autres services d’audit. Plus globalement, ces jeunes collaborateurs vont constituer une pièce maîtresse dans la confiance octroyée aux marchés de capitaux et s’avérer une source indispensable dans la maîtrise et l’utilisation de nouvelles technologies et d’outils innovants. Nos équipes du département fiscal et de conseil en transactions, quant à elles, se sont renforcées de manière stable pour supporter la croissance de leurs activités. Enfin, nous avons pour ambition d’offrir à nos nouveaux experts en fiscalité toute la formation et la préparation qui leur sont nécessaires pour faire face aux problématiques fiscales complexes, découlant d’une législation plus stricte dans ce domaine et d’une surveillance accrue des autorités fiscales », explique Patricia Gudiño Jonas, People Partner chez EY Luxembourg.

 

Pour la deuxième année consécutive, EY s’est vu décerner le titre d’employeur le plus attractif au monde parmi les cabinets de services professionnels – et quatrième au monde toutes entreprises confondues – conformément au classement Universum 2017.

 

Nos collaborateurs nous rejoignent car ils sont attirés par notre promesse envers eux, à savoir « whenever you join, however long you stay, your exceptional EY experience lasts a lifetime ». La récompense décernée à EY illustre donc parfaitement notre engagement à faire vivre à tous nos professionnels une expérience unique où qu’ils soient basés dans le monde. Notre engagement et notre investissement dans nos collaborateurs et notre lieu de travail nous permet d’attirer et retenir une diversité d’individus talentueux, à qui nous avons à cœur d’offrir un apprentissage exceptionnel et les moyens utiles à l’amélioration de leurs compétences en leadership, afin de résoudre les problématiques les plus complexes », affirme Patricia Gudiño Jonas.

 

« Ainsi, nous aspirons, pour l’année fiscale en cours, à garder le cap sur la performance, le développement et le suivi de carrière de nos professionnels, qui jouissent d’une opportunité réelle de s’améliorer, de progresser rapidement et de se transformer. Une approche innovante de la gestion de la performance est incontournable pour garder une longueur d’avance dans le monde actuel en mutation rapide », ajoute Patricia Gudiño Jonas.

 

POINT DE VUE

 

Digital

 

Chez EY Luxembourg, nous pensons que la digitalisation a une incidence considérable sur la qualité du service apporté à nos clients ainsi que sur l’optimisation de nos processus internes. Ainsi, ce que nous dénommons « Exceptional Client Service » signifie que nous sommes à même, grâce aux données clients mises à notre disposition, de dynamiser nos activités fonctionnelles ou relatives au contrôle qualité et de nous concentrer sur l’apport d’un service à valeur ajoutée à destination de nos clients. Dans le domaine fiscal par exemple, nous donnons accès à nos clients à un répertoire mondial d’informations fiscales, permettant d’évaluer leurs remboursements d’impôt ou d’automatiser leur reporting de mise en conformité de TVA. Plus encore, nos clients s’adressent à nous pour la mise en place de robots visant à automatiser leurs processus financiers ou à les assister dans la stratégie digitale de mise sur le marché de leurs produits ou services. A l’échelle locale, EY Luxembourg a lancé une initiative de conversion au numérique visant à améliorer notre offre de services d’audit, de conseil et de fiscalité via l’intégration de technologies dans des domaines tels que l’analytique, l’exploration de données, le portal web, la robotique et l’intelligence artificielle au bénéfice de nos clients et du développement personnel de nos professionnels. Nos clients bénéficient certes de cette expérience unique, mais également nos collaborateurs et notre bureau, qui, à plus grande échelle, a intégré des solutions digitales dans ses processus internes. Précurseur dans le secteur du Digital, EY a pour ambition d’offrir à ses clients des solutions digitales intégrées plus rapides et de faire basculer ses collaborateurs dans un monde exceptionnel au quotidien. Nous vous invitons à suivre nos communications « EY Digital » à venir, tout particulièrement via nos médias sociaux.

 

 

Communiqué de presse EY Luxembourg 

Par LG le 10/10/2017