News

Agenda & events

“Halt! Douane – Lëtzebuerg am Däitschen Zollveräin, 1842-1918”

Par LG le 29/11/2017


Les Archives nationales souhaitent attirer l’attention des chercheurs sur la documentation très riche et fort variée

En 1842, il y a 175 ans, le Grand-Duché de Luxembourg adhère au Zollverein allemand. En 1918, il y a presque 100 ans, l’union économique entre les deux pays voisins s’achève au lendemain de la Première Guerre mondiale. Ces deux anniversaires constituent pour les Archives nationales de Luxembourg l’occasion de revisiter cette période de trois quarts de siècle qui ont fait la fortune d’un État agraire miséreux et arriéré métamorphosé en une nation industrielle prospère, à la pointe du progrès.

L’exposition “Halt! Douane – Lëtzebuerg am Däitschen Zollveräin, 1842-1918” présente du 14 décembre 2017 au 25 mai 2018 au grand public plus de deux cents documents, illustrations et objets d’époque issus des fonds des Archives nationales et en provenance d’autres archives, publiques et privées, voire de musées luxembourgeois et étrangers qui ont largement participé à la réalisation du projet. Une nouvelle conception d’exposition des Archives nationales met en lumière de manière inédite ce patrimoine essentiel pour la compréhension de l’histoire contemporaine – tant économique que politique et socio-culturelle – du pays.

Le vernissage de l’exposition, proposée en langue française et allemande, aura lieu le 13 décembre 2017 à 18 heures aux Archives nationales, en présence du secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt.

Dans l’imaginaire collectif des Luxembourgeois, le Zollverein allemand est synonyme de l’ascension matérielle fulgurante que leur patrie a connue à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle. Or, si d’un côté l’exposition retrace effectivement la success story d’un petit pays replié sur soi-même qui, peu à peu, s’ouvre aux échanges transfrontaliers en jetant par-là les fondements de son internationalisme commercial actuel, il n’en demeure pas moins qu’elle essaie également d’évoquer les zones d’ombres et les risques d’un pari qui faillit tourner mal dans la foulée de la Grande Guerre.

L’exposition montre aussi que, si au début des années 1840, on avait laissé la parole au peuple luxembourgeois, son ralliement au Zollverein n’aurait probablement pas eu lieu. Pourtant, des années plus tard, les habitants ne veulent plus, pour rien au monde, renoncer à cette alliance qui manifestement a balisé le chemin à leur promotion économique et sociale devenue particulièrement apparente pendant l’âge d’or industriel au tournant des siècles. La dualité entre la volonté des Luxembourgeois de conserver leur autonomie nationale au sein d’un système économico-douanier profitable et le danger latent de perdre leur identité en s’exposant à la domination par l’omnipuissant voisin allemand est un autre sujet central de l’exposition.

Les Archives nationales souhaitent attirer l’attention des chercheurs sur la documentation très riche et fort variée qui couvre une matière assez peu étudiée jusqu’ici. Par ailleurs, il s’agit en même temps de sensibiliser le grand public à des questions somme toute très actuelles – notamment dans le contexte d’une communauté européenne aujourd’hui secouée non seulement par les adeptes du Brexit – à savoir: Qu’est-ce qu’une union douanière? Quels sont ses atouts, voire ses inconvénients?

Un colloque international, qui aura lieu les 19 et 20 avril 2018 au Musée Dräi Eechelen, s’attachera à approfondir les multiples facettes de la problématique esquissée par l’exposition.

Informations utiles:

Lieu: plateau du Saint-Esprit
Vernissage: 13 décembre 2017 à 18 heures
Durée de l’exposition: du 14 décembre 2017 au 25 mai 2018
Horaires: du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30, et le samedi de 8h30 à 11h30
Langues: français et allemand
Visites guidées gratuites: réservation via relations.publiques@an.etat.lu

Communiqué par les Archives nationales de Luxembourg

Par LG le 29/11/2017