News

Développement durable

Vers une réduction de la consommation des sacs en plastique

Par LG le 1/12/2017


En moyenne 140 sacs en plastique légers sont consommés par an et par habitant

Le projet de loi du 21 mars 2017 relatif aux emballages et aux déchets d’emballages impose de réduire durablement la consommation de sacs en plastique sur le territoire luxembourgeois. A partir du 31 décembre 2018, les points de vente ne pourront plus distribuer gratuitement de sacs en plastique à usage unique.

 

Il ne faut qu’une seule seconde pour fabriquer un sac en plastique à usage unique, sa durée d’utilisation moyenne est d’à peine 30 minutes, mais il peut polluer les écosystèmes pendant plusieurs siècles…

 

Ce que dit la loi: les sacs en plastique légers vont devenir payants

Le projet de loi du 21 mars 2017 relatif aux emballages et aux déchets d’emballages impose de réduire durablement la consommation de sacs en plastique sur le territoire luxembourgeois. Ce texte s’inscrit dans le cadre d’une directive européenne imposant aux États membres de réduire sensiblement leur consommation de sacs en plastique légers.

Contrairement à d’autres pays, le Luxembourg a fait le choix de ne pas interdire les sacs en plastique à usage unique. Par contre, à partir du 31 décembre 2018, les points de vente ne pourront plus les distribuer gratuitement.

Sont exclus du projet de loi tous les sacs en plastique d’une épaisseur supérieure à 50 microns considérés comme réutilisables ainsi que tous les sacs en plastique qualifiés de «très légers», c’est-à-dire d’une épaisseur inférieure à 15 microns nécessaires à des fins d’hygiène ou fournis comme emballage primaire pour les denrées alimentaires en vrac lorsque cela contribue à prévenir le gaspillage alimentaire. Parmi ceux-ci se trouvent entre autres les sacs servant à emballer les fruits et légumes.

 

Quels sont les objectifs à atteindre?

La consommation de sacs en plastique légers qui s’élève actuellement en moyenne à 140 sacs par an et par habitant devra être considérablement réduite au cours des prochaines années. Au 31 décembre 2019, elle ne devra pas dépasser 90 sacs par personne et par an. Enfin, au 31 décembre 2025, cette consommation devra descendre en-dessous de 40 sacs par personne et par an.

 

L’éco-sac, une alternative aux sacs en plastique à usage unique

Afin de réduire le recours aux sacs en plastique à usage unique, VALORLUX a développé l’éco-sac qui est une alternative plus économique et surtout plus écologique. L’éco-sac est réutilisable et, en cas de détérioration, il peut être échangé gratuitement dans n’importe quel magasin partenaire ou déposé directement au parc de recyclage pour être recyclé.

 

Par LG le 1/12/2017