News

Économie & finance

Le Luxembourg atteint un niveau record d’actifs sous gestion de plus de 4.000 milliards d’euros

Par LG le 28/12/2017


Cette augmentation témoigne de la confiance accordée à notre centre de gestion

L’Association luxembourgeoise de l’industrie des fonds (ALFI) annonce que les actifs sous gestion de fonds domiciliés au Luxembourg ont atteint 4.037,14 milliards d’euros au 30 septembre 2017. Il s’agit d’une augmentation de 7,9% par rapport au début de l’année, principalement en raison du chiffre d’affaires net.

 

Denise Voss, présidente de l’ALFI, explique: «Cette augmentation de l’encours témoigne clairement de la confiance que les gérants d’actifs, les distributeurs de fonds et les investisseurs accordent à notre centre de gestion».

Elle poursuit: «Le Luxembourg est le deuxième plus grand domicile de fonds après les Etats-Unis. La croissance des actifs sous gestion a été assez spectaculaire, passant de 3 à 4 billions d’euros en seulement trois ans. Les fonds luxembourgeois sont aujourd’hui distribués dans plus de 70 pays à travers le monde et nous avons maintenant 4.110 fonds domiciliés au Luxembourg».

«Non seulement nous avons connu une croissance des OPCVM traditionnels domiciliés au Luxembourg, mais nous avons également constaté une augmentation de l’encours des OPCVM alternatifs, notamment dans les domaines du private equity et de l’immobilier».

En plus d’entreprendre un programme ambitieux de roadshows, en Europe, en Asie, en Australie, aux Etats-Unis et en Amérique Latine, l’ALFI a initié cette année de nouvelles actions pour contribuer à cette croissance. A Singapour, l’ALFI a mis en place un groupe de travail pour promouvoir une collaboration accrue et des relations plus étroites entre les deux centres de fonds. En Australie, l’ALFI a négocié une exemption, pour les prestataires de services financiers réglementés par la CSSF, de l’obligation de détenir une licence australienne pour fournir des services financiers, permettant aux investisseurs institutionnels australiens, y compris les fonds de pension, d’accéder plus facilement aux OPCVM luxembourgeois.

Denise Voss conclut: «Cette augmentation des actifs sous gestion est une bonne nouvelle pour le Luxembourg mais aussi pour les marques OPCVM et AIF, ainsi que pour l’ensemble du secteur européen des fonds et de la gestion d’actifs. Il montre clairement que les gens reconnaissent l’importance croissante des fonds d’investissement pour assurer leur avenir financier».

 

Communiqué par l’ALFI

Par LG le 28/12/2017