News

Développement durable

L’innovation au cœur de la stratégie

Par LG le 9/02/2018


Le Luxembourg nous offre un cadre favorable au déploiement de l’électromobilité

Autonomisation de l’entité luxembourgeoise, projets de recherche et de développement, extension du bâtiment et nouvelle version du bus 100% électrique: l’année 2018 se place déjà sous le signe du changement et de l’innovation pour l’E-Bus Competence Center de Volvo Bus à Luxembourg. Laurent Bravetti, nouveau directeur, et Dr Marcin Seredynski, Head of Innovation and Research, nous parlent des prochaines évolutions de l’entreprise.

 

Expliquez-nous les causes et conséquences des changements en cours.

LB: Depuis le mois d’août 2016, nous avons accompagné le déploiement de plusieurs projets d’électromobilité au Luxembourg et en Belgique avec une certaine réussite. Nous avons acquis des compétences et une réelle compréhension de l’électromobilité en général, ce qui a amené Volvo Bus à donner une autonomie à l’entité luxembourgeoise. Nous allons pouvoir continuer à nous développer, en nous appuyant sur l’excellent travail réalisé par nos collègues belges, tout en nous focalisant plus en profondeur sur les spécificités du marché local. C’est dans ce cadre que j’ai été nommé directeur de l’entité luxembourgeoise.

Notre développement va s’effectuer selon deux axes; d’une part nous voulons améliorer notre position sur le marché luxembourgeois en continuant à proposer à nos clients des services et des produits toujours plus aboutis. D’autre part, nous voulons accroître nos compétences dans l’électromobilité et également continuer à déployer nos activités de recherche et de développement autour de la digitalisation de la mobilité et par conséquent accueillir plus de chercheurs dans nos murs. Aujourd’hui, notre volonté est d’accélérer notre croissance, de continuer à nous développer et à recruter.

Nous sommes actuellement en pleine phase de croissance. Depuis le déploiement initial de l’équipe, nous avons recruté, en mai 2017, un formateur électromobilité afin de former nos clients et d’assurer le lien entre le terrain, notre atelier et la maison mère en Suède. Les évolutions technologiques autour de ces nouveaux véhicules étant permanentes, il était nécessaire qu’un expert coordonne le suivi des bus dans nos ateliers et leur maintenance et entretien sur le terrain. De plus, cette personne est un excellent relai et remonte des informations vers les ingénieurs suédois dans le cadre d’un plan d’amélioration globale de la qualité de nos bus.

 

Parlez-nous des activités de recherche et de développement de l’entreprise… 

MS: Notre principal avantage est la volonté nationale forte de faire de Luxembourg un laboratoire à ciel ouvert pour les écotechnologies innovantes, et ce, grâce aux supports conjoints du ministère du Développement durable et des Infrastructures, du ministère de l’Economie, du Fonds National de la Recherche (FNR) et des opérateurs publics et privés enclins à l’innovation.

Au sein de l’entité luxembourgeoise, nous avons un créé un laboratoire vivant avec des activités de recherche menées dans l’optique d’améliorer le système des transports publics et d’offrir de nouveaux services basés sur la gestion des données et la connectivité. En 2017, nous avons lancé deux projets de recherche cofinancé par le FNR en collaboration avec l’Université du Luxembourg et le LIST. Par exemple, pour le projet «eCoBus», nous investiguons le futur du transport public et nous étudions comment la connectivité et la coopération inter-systèmes peuvent améliorer le confort, l’efficience et l’efficacité du transport public. Nous réalisons également des recherches davantage axées sur nos objectifs à court terme et sur nos produits. A ce niveau, dans le projet «AIR», nous essayons de voir comment l’efficience énergétique et les zones zéro émission des bus plugin-in hybrides peuvent être améliorées grâce aux technologies à l’intérieur du véhicule ainsi que grâce aux systèmes de contrôle à distance. Nous nous appuyons sur un système télématique qui assure un contrôle de certains paramètres depuis un serveur externe au véhicule. Par exemple, lors du passage dans une zone à zéro émission, ce système interagit avec le bus en le forçant, via ses coordonnées GPS, à passer en mode électrique. Cet outil peut même limiter la vitesse du véhicule, dans un souci de sécurité aux abords d’une école par exemple. Ce processus se déroule en pleine collaboration avec l’opérateur qui choisit ses propres zones. Les opérations se déroulent ensuite automatiquement, sans tâche additionnelle ni perturbation pour le conducteur qui n’a qu’à se soucier de la conduite de son véhicule.

Grâce à toutes ces activités concrètes sur le terrain, nous pouvons également disséminer nos résultats et contribuer au Nation Branding à l’étranger. Tous nos travaux sont régulièrement exposés lors de conférences afin de partager notre travail et de contribuer à l’amélioration de nos technologies. L’année passée, nous avons publié nos résultats de recherche dans des conférences sur les systèmes de transport intelligent et le transport public comme les congrès ITS et UITP.  

 

Quels sont vos projets pour 2018?

LB: Nous travaillons actuellement sur la nouvelle version de notre bus 100% électrique dont nous prévoyons la sortie pour fin 2018. Cette nouvelle génération comportera deux grandes nouveautés; la première est l’augmentation de la capacité des batteries qui offrira une autonomie allant de 120 à 200 km. La seconde nouveauté réside dans le chargement. Demain, deux types de charges seront possibles, à savoir la recharge par pantographe, comme cela est déjà le cas aujourd’hui et qui offre une possibilité de recharge rapide au cours de la journée, et le chargement CSS combo 2 qui est à l’heure actuelle le standard de recharge dans le secteur automobile. Ainsi, ce chargement plug-in pourra être utilisé au dépôt par le transporteur et pourra aller jusqu’à une puissance de 150 kW de chargement. En fonction des distances que le bus devra parcourir au cours d’une journée, le transporteur pourra ainsi soit charger son bus au dépôt ou bien procéder à des rechargements par le biais de pantographes en ligne ou bien procéder à un mélange des deux. Cette extension de batteries et ces nouveaux types de chargement vont donner une flexibilité bien plus grande à nos clients dans leurs opérations.

Par ailleurs, l’accroissement de nos activités entraîne un besoin d’espace plus grand, c’est pourquoi la construction d’une nouvelle aile entièrement dédiée aux bus est en cours au sein de notre bâtiment actuel, à Livange, sous l’impulsion du Centre Poids Lourds Luxembourg, dealer Volvo Trucks et Bus pour Luxembourg. Il sera opérationnel en octobre 2018. Dans ce nouvel atelier dédié à l’électromobilité, de tous nouveaux équipements faciliteront au quotidien la maintenance des bus et nous aurons une vision à 180 degrés sur l’atelier depuis les bureaux. Cela nous permettra notamment d’apporter un support beaucoup plus important à nos clients.

MS: D’un point de vue de la recherche, en 2018, nous allons déposer un projet très innovant pour investiguer l’optimisation de l’efficience énergétique des bus hybrides pour lequel nous espérons recruter un nouveau chercheur.

Par LG le 9/02/2018