News

Économie & finance

La durabilité: un sujet pour toute l’industrie financière

Par LG le 13/03/2018


Le Luxembourg est une force pionnière depuis de nombreuses années dans l’investissement durable

Bien connu dans l’industrie des fonds d’investissement pour son savoir-faire dans la chaîne de valeur de la gestion d’actifs et ayant été pendant de nombreuses années dans le comité exécutif de Kneip, Mario Mantrisi s’est lancé dans un nouveaux défi en tant que General Manager de LuxFLAG succédant à Annemarie Arens. Interview avec Mario Mantrisi qui partage ses impressions et visions pour le futur d’une finance durable.

 

La durabilité devient un facteur de plus en plus distinctif et important de nos jours. Quel rôle la finance a-t-elle à jouer à ce propos?

L’instant est maintenant. Face aux défis du changement climatique et d’un développement social équitable, une dynamique s’est établie autour de différents fronts sur le sujet de la durabilité qui engendre une prise de conscience accrue. Ainsi le sujet du développement durable a laissé son empreinte dans l’agenda des politiques, des entreprises et des individus ces dernières années. Pour ce qui est de la finance, même si on ne s’en rend pas toujours compte, les investissements jouent un grand rôle pour déclencher le grand changement vers un monde plus durable et deviennent un sujet de plus en plus demandé. Lancé dorénavant par des acteurs pionniers spécialistes, on peut remarquer aujourd’hui que l’investissement durable n’est plus un secteur de niche. Les grands gestionnaires s’attaquent au sujet réalisant que c’est un domaine très attractif à long-terme. Il y a un vrai réveil dans l’industrie ainsi que dans le monde politique qui va essayer de diriger les capitaux privés de plus en plus vers la finance durable.

En tant que nouveau directeur général, quelle est votre vision pour le futur de LuxFLAG?

LuxFLAG a vu une belle croissance au cours des dernières années et s’est établie en tant qu’acteur clé de la finance durable au Luxembourg et au-delà. Je veux fonder sur la continuité et sur tous les succès réalisés. Le domaine de l’investissement durable est devenu «mainstream» et a encore de grandes évolutions devant lui avec beaucoup de potentiel non extrait dans le marché. Le marché institutionnel a placé les pierres de fondements. Le marché de détail sera une prochaine étape à franchir pour embarquer tout le monde. Je cherche à promouvoir encore plus nos fonds labellisés afin de les rendre plus visibles auprès des investisseurs finaux, impliquer et agrandir notre réseau et faire valoir davantage l’expertise que l’association a assemblée depuis sa création en 2006.

Comment LuxFLAG va agir pour promouvoir encore plus une finance durable?

LuxFLAG s’est fait un nom dans le B2B du monde de l’investissement durable avec les labels de qualité et de crédibilité que nous attribuons à des produits d’investissement durable. Nous voyons l’intérêt croissant d’acteurs financiers plus traditionnels dont le modèle d’entreprise n’est pas encore orienté vers le durable mais qui veulent s’y lancer davantage. Nous essayons d’encourager tous les acteurs de la finance à trouver leur place et nous voudrions préparer l’industrie de la finance aux futurs changements imminents qui vont redéfinir le secteur entier. D’autant plus que la Commission européenne est en train de préparer un plan d’action concret qui traite activement le sujet de l’investissement durable d’après le rapport publié par le groupe d’experts établi spécialement pour analyser comment propager une finance durable.

Comment l’Union européenne vise à agrandir ce marché? Est-ce que des standards sont nécessaires? Quelles sont les tendances de croissance future?

Une certaine standardisation sera indispensable. Les futurs changements régulateurs discutés seront non-négligeables pour tout acteur financier. Lors d’un discours fait à Paris, le commissaire européen Valdis Dombrovskis a propulsé le message d’une finance verte pour l’UE et n’a pas tari d’éloges au sujet des efforts de labelling du Luxembourg. De leur côté, le groupe d‘experts établi a attribué un fort poids au labelling dans leur rapport et nous faisons partie des discussions à échelle européenne à ce propos. Nous sommes confiants que l’intérêt et l’élan régnant vont propulser le marché. Dans la chaîne de valeur de l’investissement, la prise en compte de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devra se développer à grande échelle, même du seul fait que cela fait partie d’une gestion de risques efficace.

 

Comment voyez-vous la position du Luxembourg en général dans l’investissement durable?

Le Luxembourg est très bien placé et est une force pionnière depuis de nombreuses années dans l’investissement durable. La microfinance a donné les fondements clés, LuxFLAG certifie aujourd’hui plus de 50% des actifs du marché des fonds de microfinance. Le Luxembourg est leader en Europe en ce qui concerne la domiciliation de fonds d’investissement responsable avec presque 40% des actifs domiciliés au Luxembourg. De plus, le Grand-Duché n’a pas tardé à s’établir en tant que pionnier dans le financement climatique avec la création de la Climate Finance Task Force dont des initiatives innovatrices comme la bourse verte, le lancement de la plateforme financement climatique Luxembourg-BEI, l’International Climate Finance Accelerator et les labels LuxFLAG Climate Finance et Green Bond sont sorties. Le Luxembourg a une capacité unique à pouvoir rassembler l’industrie financière entière – d’ailleurs le Sustainable Finance Forum que Luxembourg for Finance organise le 30 mai 2018 est un exemple concret de la force qu’a le Luxembourg de s’unir sur les sujets de la finance durable.

 

Communiqué par LuxFLAG

 

 

 

 

 

 

 

Par LG le 13/03/2018