News

Développement durable

L’eau, l’élément précieux pour développer les productions horticoles au Luxembourg

Par LG le 30/04/2018


Un élément qui joue un rôle prépondérant est cependant la disponibilité en eau.

La demande pour des fruits et légumes locaux dépasse de loin la production nationale. Si les surfaces de production continuent à augmenter d’année en année, il reste cependant de nombreux facteurs qui freinent le développement de ces filières : les conditions climatiques et pédologiques moins favorables, le coût élevé de la main d’œuvre, ou encore le manque de professionnels munis du savoir-faire technique nécessaire.

Un élément qui joue un rôle prépondérant est cependant la disponibilité en eau. Se lancer dans une production professionnelle sans accès à l’eau pour l’irrigation peut être considéré comme hasardeux, voire impossible. Le producteur cherche un accès à cette ressource précieuse avec la qualité nécessaire, en quantité suffisante et à un prix abordable.
Dans le but de trouver des solutions, toutes les parties prenantes, à savoir la Ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg, le président du Syvicol Emile Eicher ainsi que les professionnels du secteur horticole et agricole, se sont réunies aujourd’hui à Remich sur invitation du ministre de l’agriculture, de la Viticulture et de la Protection des Consommateurs Fernand Etgen.
Les discussions, intenses et constructives, ont montré qu’il n’y a pas de solution miracle. A la fin de la table-ronde les ministres, Carole Dieschbourg et Fernand Etgen ont néanmoins pu retenir plusieurs pistes concrètes afin de mieux pouvoir répondre aux besoins du secteur.

Communiqué par: Département de l’environnement / ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs
Photo: De gauche à droite: André Loos (Premier Conseiller de Gouvernement, MAVPC), M. le Ministre de l’Agriculture Fernand Etgen, Emile Eicher (Président Syvicole), Madame la Ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg
©MAVPC

Par LG le 30/04/2018